C’est le cœur encore échauffé par les péripéties moyenâgeuses du grand camp d’été que le Patro Jean XXIII de Gesves a initié, en septembre dernier, sa 56e année d’activités.

Ici, pas de doute: tout roule à merveille. «Cette année, notre patro compte 250 animés et 45 animateurs. On est un peu victime de notre succès et nous ne pouvons malheureusement accepter davantage de membres», explique Émile Colin, alias Otus, son président. Si la tribu Jean XXIII se porte aussi bien, c’est avant tout grâce à la formidable cohésion qui règne en son sein. «On s’envisage vraiment comme une grande famille. Les enfants peuvent intégrer les «Benjamins» et les «Benjamines» à partir de 6 ans et évoluer de section en section jusqu’aux «Grands», pour les plus de 16 ans, avant de devenir chefs à leur tour. En autant d’années, on crée de solides liens, je peux vous le garantir!» Durant l’année scolaire, chaque section se retrouve les samedis, de 14 h à 17 h, pour s’adonner à ces multiples jeux qui font tout le suc des mouvements de jeunesse. «En plus de ces réunions hebdomadaires, elles organisent une «nuitée» annuelle dans nos locaux. Il y a également le Hike, un week-end entier qui réunit tous nos membres dans un lieu extérieur». En guise de clou du spectacle, le grand camp vient finalement clôturer l’année. Un événement d’envergure, lorsqu’on sait que durant 10 jours, l’ensemble des jeunes évoluera sur le même site. «Durant les journées, chaque tranche d’âge a ses activités. Mais le soir, pour la grande veillée, on se retrouve tous ensemble.» Près de 300 paires de cordes vocales qui vibrent à l’unisson, nul doute que ce doit être quelque chose!

https://patrogesves.wordpress.com