JEU

Dans la peau d’un bourgmestre: vous avez été intransigeant et prêt à faire des sacrifices

Dans la peau d’un bourgmestre: vous avez été intransigeant et prêt à faire des sacrifices

-

Vous avez été des milliers à tester notre jeu informatif «Dans la peau d’un bourgmestre». Voici ce que l’on retient des choix effectués par les joueurs pour tenter de se faire réélire à la tête de leur Commune.

Facile d’être un bourgmestre? Le temps d’un jeu baptisé dans la peau d’un bourgmestre nous vous avons proposé d’enfiler l’écharpe mayorale. Nous enregistrons à ce jour plus de 6400 parties complétées à 100%.

Un chiffre conséquent qui nous permet de tirer quelques statistiques intéressantes.

Sur ces 6400 parties, les joueurs ont choisi 4300 fois d’incarner un homme et 2100 fois une femme. Près de la moitié des joueurs (48%) ont choisi de jouer à Ruman, la ville qui proposait le niveau de difficulté le plus faible.

Plus de la moitié (57%) des joueurs ont réussi à se faire réélire.

Si on regarde les questions en détail, on découvre des choix forts, d’autres plus simples à prendre. Avec trois grands enseignements sur votre vision du travail de bourgmestre.

 

Intransigeance

 

Vous aviez la possibilité de faire sauter des PV pour gagner facilement en popularité auprès de vos concitoyens fictifs, mais vous avez résisté: environ 84% d’entre vous ont choisi de faire payer les infractions.

Vous avez aussi recadré un promoteur immobilier en lui imposant plus de contraintes pour son projet de construction (65%).

 

Ouvrir le portefeuille

 

Rénover la piscine communale était un choix onéreux, mais a eu votre préférence (54%), et vous n’avez pas hésité à engager un agent constatateur supplémentaire pour traquer les déchets et dépôts sauvages (60%).

Un point qui vous tenait visiblement à cœur.

De façon générale, il apparaît normal pour les joueurs de payer pour le bien de la Commune, tant pis si les choix ne plaisaient pas à tous.

 

Sacrifice personnel

 

Il vous a aussi semblé logique qu’un bourgmestre annule son anniversaire de mariage pour assister à une festivité communale, puisque c’est un choix que quatre personnes sur cinq ont posé.

De même, alors que vous pouviez rejoindre un parti politique bien établi et obtenir une place de choix pour une élection nationale, vous avez préféré rester sans étiquette (79%), pour être totalement au service de votre Commune.

Et si finalement c’était un peu tout ça que vous attendez de votre bourgmestre?

 

Cliquez ici pour vous mettre dans la peau d’un bourgmestre et tester le jeu.