Mort Khashoggi: l’Allemagne prête à geler ses exportations d’armes vers l’Arabie-Saoudite

Mort Khashoggi: l’Allemagne prête à geler ses exportations d’armes vers l’Arabie-Saoudite

- AFP

L’Allemagne s’est dit prête samedi à un éventuel gel de ses exportations d’armes vers l’Arabie Saoudite, suite à des explications jugées «insuffisantes» de Ryad sur la mort à Istanbul du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Alors que beaucoup de questions restent sans réponse après le meurtre début octobre du journaliste au consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul, «tant que ces questions resteront ouvertes, je ne peux pas m’imaginer qu’il y ait une base positive au sein du gouvernement allemand pour approuver des exportations d’armes vers l’Arabie saoudite», a déclaré samedi soir le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas dans une interview à la chaîne de télévision allemande ARD.

Berlin a par ailleurs jugé «insuffisantes» les explications de l’Arabie saoudite, dans un communiqué conjoint de la chancelière Angela Merkel et du chef de la diplomatie allemande.

Ryad a admis, 17 jours après la disparition de Jamal Khashoggi, que le journaliste saoudien avait été tué à l’intérieur du consulat du royaume à Istanbul, sans toutefois révéler d’informations permettant de localiser son corps.

Tant Mme Merkel que M. Maas ont condamné cet acte «avec la plus grande fermeté» et ont dit attendre de l’Arabie Saoudite «la transparence sur les circonstances de la mort et ses raisons de fond», et que soient retrouvés «les responsables» de cette mort.

Cet assassinat a mis le gouvernement d’Angela Merkel sous pression en raison des importantes exportations d’armes vers l’Arabie Saoudite.

L’Allemagne a délivré au 30 septembre des licences d’exportation d’une valeur de 416,4 millions d’euros vers l’Arabie Saoudite pour 2018, n’étant devancée que par l’Algérie avec 741,3 millions d’euros.