BELGIQUE

Les bourgmestres en chiffres: toujours des hommes, de 53 ans, un peu moins MR-PS-cdH

Les bourgmestres en chiffres: toujours des hommes, de 53 ans, un peu moins MR-PS-cdH

ÉdA Mathieu Golinvaux

Les 281 bourgmestres wallons et bruxellois sont pratiquement tous connus après les élections communales de ce 14 octobre 2018. L’occasion d’observer les variations depuis 2012.

 

 

Nous connaissons désormais le nom de 272 bourgmestres wallons et bruxellois sur les 281 communes que compte le territoire. De quoi dresser un profil du nouveau bourgmestre-type.

Après l’élection de ce dimanche, on peut dire qu’en moyenne le bourgmestre est un homme de 53 ans, qui est en poste depuis près de 11 ans.

Juste avant l’élection, avec les anciens bourgmestres, la moyenne donnait ce profil: un homme d’un peu moins de 57 ans, en poste depuis près de 11 ans également.

La toute grande majorité (82,7%) des bourgmestres sont des hommes, même si le nombre de femmes a légèrement progressé: on comptait 43 femmes bourgmestres avant l’élection et 47 après cette élection (sachant qu’il reste donc neuf communes où le bourgmestre n’est pas encore connu).

Le plus jeune bourgmestre est Arnaud Allard, 27 ans, à Vresse-sur-Semois, tandis que le plus âgé est André Bouchat, 79 ans, de Marche-en-Famenne. Notons que les trois bourgmestres qui avaient plus de 80 ans avant l’élection (Didier D’oultremont, Joseph Daussogne et Joseph Houssa) ont passé la main.

 

 

 

 

PS, MR et cdH perdent des bourgmestres

 

Les trois grands partis traditionnels ont perdu de nombreux sièges dans les conseils communaux à la suite de ces élections et cela se traduit aussi au niveau des bourgmestres.

Le PS recule ainsi de huit bourgmestres, le MR en a perdu six et le cdH voit son total diminué d’une unité.

À l’inverse, la marée verte, comme on l’a appelée, a permis à Écolo de décrocher le poste de bourgmestre dans dix Communes, contre six lors de la précédente législature.

DéFI reste stable, avec trois bourgmestres tous Bruxellois, et les bourgmestres sans parti ni apparentement grimpe de quatorze à seize unités. Sachant qu’ici aussi, il reste donc à cette heure neuf écharpes mayorales à distribuer.

 

 

 

Signalons encore que le Brabant wallon est très majoritairement MR, le Hainaut est largement PS, Namur est partagé entre cdH et MR, Liège moitié rouge et bleu, le Luxembourg affiche une large part de bourgmestres cdH tandis que Bruxelles est plutôt équilibrée avec une petite majorité de bourgmestres PS.