WATERMAEL-BOITSFORT

Olivier Deleuze: «35% de bobos en bakfiets au feu rouge? Ça serait Hanoï à Watermael-Boitsfort»

Olivier Deleuze: «35% de bobos en bakfiets au feu rouge? Ça serait Hanoï à Watermael-Boitsfort»

Olivier Deleuze, bourgmestre Écolo réélu de Watermael-Boitsfort, se dit "euphorique" de la "vague verte" qui a déferlé sur Bruxelles et sur la Wallonie ce 14 octobre. EdA - Julien RENSONNET

Olivier Deleuze est un bourgmestre réélu «euphorique». Fort de 35% des voix à Watermael-Boitsfort, il explique la «vague verte» par le changement de la sociologie urbaine «dépassant le clivage gauche-droite». Refusant d’attribuer la victoire d’Écolo au vote «des bobos urbains en sandales et bakfiets», il pointe le climat, les écoles polluées et l’urbanisme défaillant. Analyse depuis les potagers collectifs de sa commune.