J’y réfléchis

-

J’y réfléchis

« Osez sauver», cette affiche parle d’arrêt cardiaque (arrêt du cœur). Une campagne démarre à ce sujet. Elle présente un homme qui ouvre sa chemise et montre son cœur. L’idée? Encourager les gestes qui sauvent. Un arrêt cardiaque est mortel en quelques minutes. Si personne n’intervient rapidement pour faire redémarrer le coeur, seules 10% des victimes survivent. Comment reconnaît-on qu’une personne fait un arrêt cardiaque? La victime perd connaissance et tombe, ne réagit pas à une voix forte, ne respire pas (la poitrine ne se soulève pas) ou de manière très irrégulière. L’arrêt cardiaque est la première cause (raison) de décès en Belgique. Pour oser sauver une vie, il y a cinq gestes à apprendre. Un de ces gestes est d’utiliser ce que l’on appelle un défibrillateur qui va donner un choc électrique au cœur. On voit des défibrillateurs automatisés externes (DAE) dans les clubs sportifs et ailleurs. Les enfants ne peuvent les utiliser mais ils peuvent apprendre les autres gestes. Tout le monde peut sauver une vie, y compris les enfants. La Croix-Rouge organise des formations Benjamins secouristes pour les 10-12 ans. Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé) deux heures de formation annuelle à l’école, dès 12 ans, permettraient de sauver jusqu’à 3 000 vies par an en Belgique. Qu’en pensez-vous ?

Le sondage de la semaine