FOOTBALL

Fraude et corruption dans le foot belge: un premier joueur admet avoir été approché

Fraude et corruption dans le foot belge: un premier joueur admet avoir été approché

Le match avait vu la victoire de Malines mais cela n'avait pas suffi à sauver le club de la relégation. Belga

L’ancien joueur de Beveren Olivier Mymy a affirmé aux enquêteurs qu’il avait été approché dans le cadre du match suspect entre KV Malines et Waasland-Beveren en mars 2018.

C’est le premier joueur à admettre que des tentatives de falsification de matches ont eu lieu en première division la saison dernière, affirment mercredi les journaux Mediahuis.

Deux joueurs ont été interrogés jusqu’ici dans le cadre de l’opération «mains propres» de la police fédérale sur le football belge: Davy Roef et Olivier Myny. Tous les deux faisaient partie de l’équipe de Waasland-Beveren lorsque KV Malines et Eupen se battaient la saison dernière pour leur maintien en division 1A.

Selon plusieurs sources, Myny a admis avoir été approché en vue du match du 11 mars entre Malines et Beveren, indique Mediahuis. Les enquêteurs tentent désormais de déterminer si cet incident doit être interprété comme une tentative de trucage de match. Dans l’attente, Myny a été libéré par les forces de l’ordre. Il est néanmoins suspecté de participation à une organisation criminelle et corruption.

Le joueur affirme qu’il a fait de son mieux pendant le match en question et qu’il n’a pas participé à un éventuel trucage.