FOOTBALL/JUSTICE

Fraude et corruption dans le foot belge: Bayat, Vertenten et Veljkovic restent sous les verrous

Fraude et corruption dans le foot belge: Bayat, Vertenten et Veljkovic restent sous les verrous

Mogi Bayat reste en prison BELGA

Cinq d’entre eux restent en prison, quatre autres sont placés sous bracelet électronique.

La chambre du conseil de Tongres a décidé de prolonger d’un mois la détention préventive des neuf suspects inculpés dans le cadre de la vaste enquête sur des faits présumés d’organisation criminelle, blanchiment et corruption dans le milieu du football belge, a indiqué le parquet fédéral mardi soir. Cinq d’entre eux restent en prison, quatre autres sont placés sous bracelet électronique.

Parmi les neuf suspects qui ont comparu ce mardi devant la chambre du conseil de Tongres, les agents Karim Mejjati et Dragan Siljanoski, l’épouse de l’agent Dejan Veljkovic, Maria Bogojevska, et le directeur financier du FC Malines Thierry Steemans seront placés sous bracelet électronique.

Les cinq autres: les agents Arnaud (dit Mogi) Bayat et Dejan Veljkovic, l’arbitre Bart Vertenten, le dirigeant du FC Malines Olivier Somers et l’ancien avocat Laurent Denis restent incarcérés.

Toutes les parties ont 24 heures pour faire appel de la décision.

Par ailleurs, dans le même dossier, le juge d’instruction a inculpé lundi, après audition, Thomas Troch, agent de joueurs, de participation à une organisation criminelle et de corruption privée. Il a été libéré sous conditions.

+ RELIRE | Fraude dans le foot belge : Delferière se défend, un nouvel agent inculpé