BELGODYSSÉE 2018

Un concours de journalisme qui peut mener loin

Un concours de journalisme qui peut mener loin

Les 16 candidats de cette Belgodyssée vont travailler en duos mixtes (francophone/néerlandophone) pour présenter des citoyens qui œuvrent en faveur des droits de l’homme. © Emanuel Crooÿ

Les droits de l’homme sont au cœur de la Belgodyssée, cette année. Ce concours s’adresse aux étudiants en journalisme ou fraîchement diplômés, qui vont réaliser des reportages en lien avec les droits de l’homme. Objectif: remporter un prix pour la radio ou la presse écrite et, qui sait, lancer sa carrière.

Nous fêterons en décembre 2018 le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. L’occasion était trop belle pour les organisateurs de la Belgodyssée: les candidats sélectionnés pour participer à ce concours de journalisme partent à la rencontre de ceux qui se battent pour ces droits, dans leur quotidien et à leur niveau.

La Belgodyssée, c’est quoi?

Lancé en 2005, ce concours annuel de reportages permet à des étudiants en journalisme, ou qui viennent de sortir, de travailler pendant deux semaines aux côtés de professionnels, accompagnés d’un «binôme» néerlandophone. Huit duos mixtes (francophone/néerlandophone) sont ainsi constitués pour réaliser des reportages en radio, en presse écrite et sur le web. À la clé: six mois de stage rémunéré à la RTBF pour le (la) gagnant(e) radio et un mois à L’Avenir pour celui ou celle qui remportera le prix presse écrite.

Un concours de journalisme qui peut mener loin
Chaque année, le roi Philippe invite les candidats de la Belgodyssée au palais royal de Bruxelles pour une prestigieuse remise de prix. ÉdA – Charles PIRON
L’Avenir et lavenir.net s’associent depuis le début à l’opération aux côtés de la RTBF (VRT et Metro côté néerlandophone), avec le soutien du Fonds Prince Philippe. Les candidats réalisent ensemble pour L’Avenir un supplément sur le thème des droits de l’homme (comme ils l’ont fait l’an dernier sur le thème des jeunes entrepreneurs). Ils publient également chaque samedi pendant huit semaines le fruit de leur travail sur lavenir.net. Vous trouvez leurs reportages dans le dossier consacré à la Belgodyssée 2018.

Les 16 candidats ont été sélectionnés au cours d’un casting qui a eu lieu le 1er octobre à Bruxelles. À l’issue de ce «speed dating», le jury a formé les duos de reporters et leur a fourni toutes les consignes pour réaliser leur travail (reportage: Géraldine Nicolay).

De nombreuses personnalités sont passées par là

Un concours de journalisme qui peut mener loin
Mehdi Khelfat est une voix bien connue des auditeurs de La Première. Il est passé par la Belgodyssée. -
De nombreuses têtes et noms connus de la RTBF sont passés par la Belgodyssée: Mehdi Khelfat, Shung-Shim Courier, Hélène Maquet, Maxime Paquay, Quentin Warlop… Et d’autres en presse écrite comme Maxime Delrue (L’Écho).

Plusieurs d’entre eux en témoignent en vidéo aujourd’hui.

La Belgodyssée est un véritable «nid à pépites». Si vous êtes séduit par l’un des reportages, n’hésitez pas à laisser votre commentaire et à le partager sur les réseaux sociaux. Le succès auprès des internautes entre en ligne compte pour désigner le vainqueur presse écrite/web.

La Belgodyssée est aussi sur Facebook: www.facebook.com/belgodyssee

Découvrez tous les reportages de la Belgodyssée 2018 consacrés aux droits de l’homme sur lavenir.net/extra/belgodyssee.

 

+ ABONNEZ-VOUS POUR 1€ SEULEMENT et accédez à tous nos dossiers