PÉRUWELZ

Un cycliste percuté sur un passage à niveau à Péruwelz décède sur le coup

Un cycliste percuté sur un passage à niveau à Péruwelz décède sur le coup

Face à la dangerosité du passage à niveau, des blocs en béton avaient été installés pour en limiter le franchissement. ÉdA

Un Péruwelzien a perdu la vie, ce lundi en fin d’après-midi, après avoir été percuté par un train au passage à niveau de la rue de la Verrerie.

Un cycliste a été percuté par un train ce lundi vers 16 h 50 sur un passage à niveau situé à Péruwelz et est décédé sur le coup, a indiqué un porte-parole du gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel.

L’accident s’est produit au passage à niveau de la rue de la Verrerie. Malgré la signalisation et la barrière abaissée, un cycliste s’est engagé sur les voies… juste au moment de l’arrivée du train qui effectuait la liaison Mouscron-Mons. Une ambulance et un véhicule de balisage ont été dépêchés sur les lieux. À l’arrivée des secouristes, la victime était déjà décédée. Il s’agit d’un habitant du quartier âgé d’une cinquantaine d’années qui partait en balade. Un soleil éblouissant et fort bas en fin de journée pourrait être à l’origine de cet accident.

Des perturbations, encore toute la soirée

Le train accidenté transportait une centaine de voyageurs. Les services de secours ont assuré l’évacuation des voyageurs qui ont été pris en charge par des bus. Après avoir été totalement mise à l’arrêt, la circulation des trains entre Blaton et Péruwelz reprend progressivement. Des retards et suppressions restent possibles.

«Le parquet devrait descendre sur les lieux et les perturbations durer toute la soirée», a souligné Frédéric Sacré.

Un passage à niveau dangereux

Le passage à niveau en question ne fait pas partie du programme de suppressions engagé par Infrabel depuis 2005. Ce n’est pourtant pas la première fois qu’un dramatique accident se produit à cet endroit. Quatre personnes y ont déjà perdu la vie. «D’ailleurs, suite à la demande d’Infrabel, nous avions décidé de fermer ce passage à niveau à la circulation automobile, explique le bourgmestre de Péruwelz, Daniel Westrade. Des blocs en béton ont ainsi été installés de part et d’autre de la voie. Il est normalement aussi déconseillé d’accès par les cyclistes et les piétons qui sont priés d’emprunter un chemin menant à un tunnel pour passer d’un côté à l’autre de la rue. Malheureusement, malgré le danger, certains franchissent encore ce passage à niveau! Pour empêcher tout franchissement, il faudrait installer des barrières ou des clôtures sur plusieurs centaines de mètre mais cela reste un dispositif difficile à mettre en place…»