ÉLECTIONS COMMUNALES 2018

Il vote deux fois, des candidats PP malgré eux, de la poudre dans l’urne...: les insolites du scrutin

Il vote deux fois, des candidats PP malgré eux, de la poudre dans l’urne...: les insolites du scrutin

-

Comme à chaque jour d’élection, alors que tout devrait se passer sans encombre dans le meilleur des monde, surviennent des choses bizarres voire improbable…Petit digest!

1. Il vote deux fois en une demi-heure à Namur

À se demander comment c’est possible. Certes, comme beaucoup de Namurois, il avait reçu deux fois sa convocation. Mais comment n’a-t-il pas été reconnu par le président et l’un ou l’autre assesseur (dont un est préposé à l’accueil et a quand même le temps de «visualiser» les arrivants qu’il doit faire patienter)? Comment le fait qu’il ait déjà voté n’était pas notifié dans le registre des électeurs?

La bévue ne pourra provoquer l’annulation des élections dans la commune, a-t-il été précisé dans l’après-midi.

Ce qui est dingue, c’est que si on avait dû revoter à Namur, et que les convocations étaient arrivées deux fois à nouveau, ce gars aurait réussi peut-être à voter quatre fois!

`+ LIRE L’ARTICLE COMPLET

2. Il se présente à son poste d’assesseur déguisé en clown

Ce dimanche matin, un homme s’est présenté comme assesseur dans un bureau de vote

Il vote deux fois, des candidats PP malgré eux, de la poudre dans l’urne...: les insolites du scrutin
«Je voulais simplement me moquer de ce cirque qu’est la politique», a déclaré le «clown» au Belang van Limburg. -
de Maasmechelen (province du Limbourg) déguisé en clown.

Il n’a toutefois pas prononcé un seul mot lorsque le président lui a demandé de prêter serment. On l’a donc viré!

Ce n’est donc pas le fait qu’il était déguisé en clown qu’il a provoqué son expulsion mais le fait qu’il ne prête pas serment.

Il aurait donc pu venir déguisé en Pokemon, en ours blanc, en Claude François ou en nain de jardin, il aurait pu siéger!

3. Cinq candidats du PP découvrent… qu’ils sont candidats à la veille du scrutin

À entendre certains d’entre eux, ils pensaient avoir signé une pétition de soutien (pour laquelle on leur demandait, détail qui ne les a pas alarmés, leur numéro de registre national). Que ces braves gens fassent attention à ce qu’ils signent désormais!

Peut-être que sans le savoir, ils sont inscrits aussi pour les élections européennes. Ou pour le prochain Paris-Dakar. Ou pour faire partie du premier départ de Terriens pour Mars!

+ LIRE L’ARTICLE COMPLET

4. Herstappe, 72 électeurs, et donc toujours la première à connaître son bourgmestre

La commune d’Herstappe, près de Tongres, ne comprend que 72 habitants!

Il y a quelques années, on annonçait un «tsunami » démographique, mais il n’a pas eu lieu.

La liste IC-GB (7 candidats) a emporté quatre des sept sièges en jeu devant celle d’«Herstappe+» (4 candidats) qui a décroché les trois autres.

Le bourgmestre sortant, Claudy Prosmans, est battu. Le nom du nouveau bourgmestre est Léon Lowette.

Jusqu’ici, personne n’a encore accusé le président russe Wladimir Poutine d’avoir influencé le scrutin.

+ LIRE L’ARTICLE COMPLET

5. De la poudre «suspecte» dans une urne à Hornu

Un grand classique, la poudre dans une enveloppe. Et ça marche toujours depuis 2011, et la fameuse la «psychose à l’anthrax». Heureusement, personne n’a été contaminé dans le bureau de vote, ouf!

Et si ça tombe, c’était de la bonne!

+ LIRE L’ARTICLE COMPLET

6. Des bulletins d’Hastière envoyés au dépouillement à... Dinant

Petite erreur d’aiguillage pour des bulletins de vote d’Hastière qui ont été expédiés à vers un bureau de dépouillement de... Dinant, relate Matélé.

La Police a dû se charger de les ramener au bon bureau.

Encore un peu, et c’est un Hastiérois qui devenait bourgmestre de Dinant !