Belle mobilisation pour le climat

Top départ pour le climat, ce mercredi à l’Arsenal de Namur. ÉdA – Amandine Gilson

Conditions climatiques estivales pourcette course automnale. Les Namurois ont couru pour le climat, un climat qui perd les pédales.

Mercredi soir dans le centre-ville de Namur, 746 joggeurs ont couru pour le climat. Un très beau succès pour cette deuxième édition de cette organisation mise sur pied par l’Université de Namur et un célèbre magazine de running.

Concrètement, les participants avaient la possibilité de s’inscrire en solo, en duo ou en quatuor à cette course de 10 km, sous la forme de quatre boucles de 2,5 km. Les inscriptions, allant de 10€ pour les coureurs en solo à 20€ pour les équipes de quatre, à condition de s’être inscrit à l’avance, allaient être reversées, du moins en partie, à Empreintes ASBL, une organisation de jeunesse environnementaliste à Namur.

Entre vitesse et slalom

Les participants se sont élancés de l’arrière de l’Arsenal, en direction du parc Louise-Marie alors qu’il faisait encore clair. Ils ont ensuite couru le long de la Sambre avant de revenir par le centre-ville et de courir en sein même de l’Arsenal.

À l’unanimité, le parcours était roulant et relativement plat, malgré une petite côte dans le parc qui cassait un peu le rythme. Très vite, les plus rapides ont rattrapé les plus lents, ce qui leur a valu un slalom durant trois tours.

Pour le suspens, on repassera, car dès le premier tour, Sébastien Mahia et Mathieu Léonet, les deux leaders du Challenge de la Ville de Namur, l’un sur la longue distance et l’autre sur la petite, ont pris les commandes et n’ont laissé personne revenir. Ils participaient en solo mais ont couru comme une véritable équipe, se relayant tout au long de la course pour finalement devancer avec facilité les 306 autres joggeurs.

À mi-parcours, ils ont décidé, pour la première fois, de franchir la ligne d’arrivée main dans la main. Goujon Virgilio a complété le podium des coureurs solos. Le team de Steve Nono et Julien Schiets, baptisé KN + S, a été le plus rapide dans la catégorie duos.

De la piste à la ville

58 équipes avaient décidé de participer à quatre, soit chacun un tour de 2,5 km. À ce petit jeu, ce sont les athlètes du SMAC (Sambre et Meuse Athlétique Club) Robin, Sacha, Arthur et François qui ont été les plus rapides. C’est Robin qui a eu l’idée de venir montrer les couleurs du club et de passer un bon moment avec ses partenaires d’entraînement avant de débuter la saison de cross.

Cette deuxième édition a été une réussite, tant au niveau de l’ambiance que des participations, passant d’un peu moins de 400 coureurs à près du double, tout ça dans un climat d’été indien en plein mois d’octobre.