COMMUNALES 2018

Quand Roberto D’Orazio fait de la pub pour le MR à Tubize: «Êtes-vous tombé sur la tête Monsieur D’Orazio?»

Quand Roberto D’Orazio fait de la pub pour le MR  à Tubize: «Êtes-vous tombé sur la tête Monsieur D’Orazio?»

-

Coup de tonnerre dans le ciel des camarades à Tubize. L’ancien leader syndical des Forges de Clabecq, Roberto D’Orazio, a apporté son soutien à une liste pour les élections communales… Le hic? Il s’agit de celle du MR.

On connaît l’adage les paroles s’envolent et les écrits restent… A Tubize, si l’aura de l’emblématique leader syndical des Forges de Clabecq, Roberto D’Orazio, persiste, elle vient d’en prendre un coup avec une publication sur Facebook.

Lui qu’on est plutôt habitué à voir à gauche, il a partagé un tract MR sur sa page. Son fils Samuel D’Orazio, avocat de profession et ancien échevin, fait en effet partie des candidats MR à Tubize.

Bref si c’était un secret de polichinelle, cela reste un choc pour la communauté Facebook de l’ancien leader ouvrier des Forges. Sa communauté n’a pas goûté cette décision même s’il s’agit de son fils. Extraits: «Avant les MR tu les défonçais et maintenant tu les soutiens pcq c’est ton fils?? Eh ben quelle trahison pour ceux de Clabecq!! Vai a cagare!!»; «Vous étiez un exemple……maintenant vous êtes une déception»; «Roberto fait de la pub pour le MR? Je ne comprends plus rien…»; «Mais merde Roberto c’est le MR! Le MR quoi!»

«

Mais merde Roberto c’est le MR! Le MR quoi!

»

Roberto D’Orazio a bien tenté de stopper l’hémorragie en postant un commentaire

«Chers Camarades, Convaincu qu’au niveau local, ce sont les personnes qui feront la différence plus que les couleurs des uns et des autres. L’expérience qui est la mienne m’a appris que des gens extraordinaires existent dans tous les horizons. Afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, je tenais à vous faire savoir par ce post que je soutiens, avec cœur et fermeté, l’action menée par mon fils pour notre commune.»

Mais rien n’y a fait, la déception est immence pour ses anciens camrades: «Aujourd’hui, j’ai perdu un modèle. Je suis triste, immensément triste. Tes idées, ton discours ont longtemps inspiré mes combats. Ce ne sera désormais plus le cas et ce déchirement a les couleurs du deuil.»