COMMUNALES

Candidats décédés ou écartés: où iront leurs voix?

Candidats décédés ou écartés: où iront leurs voix?

- heymans

La campagne électorale 2018 n’est pas de tout repos. De nombreux candidats ont dû se retirer des listes soit pour des comportements déplacés soit pour des condamnations ou procédures judiciaires en cours. Mais que deviendront les voix obtenues dimanche?

Mise à l’écart contrainte, pas de côté volontaire, la campagne électorale a été marquée par de nombreux réajustements sur les listes communales. Un candidat PS à Ans (suite à des propos d’homophobie), un candidat Écolo à Rixensart (suite à une émission télé), ou une candidate Défi à Namur (insulte sur Facebook) pour n’en citer que quelques uns: il a fallu trouver en vitesse un remplaçant pour prendre la place laissée vacante.

Pourtant, plusieurs de ces candidats seront bel et bien sur vos listes ce dimanche 14 octobre. A l’image d’un candidat DéFi à Courcelles, qui a gravité dans des cercles d’extrême droite, ou ce candidat MR à Andenne, qui a tenu des propos douteux sur Facebook. «Il m’a présenté sa démission mais à 15 jours des élections, il est impossible de la modifier», nous expliquait Françoise Léonard.

Parce qu’en effet, une fois la date du dépôt des listes passée, il n’est plus possible de modifier la liste explique Nicolas Yernaux, porte-parole du SPW. Les partis doivent donc tirer leurs boulets jusqu’aux élections et tenter vaille que vaille de faire le moins de dégâts possibles en affirmant que si ledit candidat est choisi par l’électeur, il ne siégera pas.

Et si un candidat décède, à l’image de Christian Boone, candidat sur la liste cdH-CD&V à Molenbeek? Ou Ghislaine Wimmer à Plombières? Même chose: leur nom apparaîtra sur votre bulletin de vote. Vous pourrez donc voter pour eux mais les voix attribuées iront à la liste. Et si tout le monde vote pour cette personne en signe d’hommage et qu’elle est élue? Ce sera le candidat suivant qui obtiendra le siège.