Elections 2018

L'échevin MR de Nivelles mis en cause par le cdH remboursera les frais de son courrier

L'échevin MR de Nivelles mis en cause par le cdH remboursera les frais de son courrier

Philippe Bouffioux s'est montré "un peu léger", selon le bourgmestre. eda

L'échevin MR nivellois Philippe Bouffioux, mis en cause mercredi par la section locale du cdH après l'envoi d'un courrier aux parents et aux élèves de l'académie de Nivelles en pleine campagne électorale, a accepté de rembourser les frais occasionnés.

Un collège communal organisé jeudi a évoqué la problématique et reconnu le caractère délicat de cette lettre qui n'était signée que par l'échevin en charge de l'académie et des travaux.

Le bourgmestre Pierre Huart concède que Philippe Bouffioux s'est montré "un peu léger" et confirme que celui-ci a accepté immédiatement de rembourser.

Le courrier qui a mis le feu aux poudres entre les partenaires de la coalition - le cdH est allié depuis 2012 au MR et à Ecolo pour diriger Nivelles - avait été envoyé par Philippe Bouffioux à la fin du mois de septembre. Adressée aux élèves et aux parents des élèves qui fréquentent l'académie de Nivelles, la lettre faisait le point sur les choses déjà réalisées pour installer cette académie dans un nouveau bâtiment et évoquait les projets qui restent à concrétiser.

"Propagande électorale financée par la caisse communale", s'étaient indignés les humanistes nivellois en exigeant notamment le remboursement par l'échevin de l'entièreté des frais (copie, enveloppe, frais postaux) occassionnés. L'échevin, lui, évoquait pour sa part un simple courrier d'information envoyé dans le cadre de ses attributions.

"Nous nous réjouissons que le collège communal ait donné immédiatement suite à notre demande et ait ainsi témoigné du souci constat de respecter les principes de bonne gouvernance", réagissaient jeudi soir les centristes nivellois.