BRÉSIL

Violences conjugales: elle publie des photos de son visage tuméfié pour éveiller les consciences

Violences conjugales: elle publie des photos de son visage tuméfié pour éveiller les consciences

Les dernières photos de l’étudiante brésilienne ont beaucoup marqué les esprits dans son pays natal Instagram - Melissa Gentz

Les photos du visage tuméfié d’une jeune femme battue par un héritier brésilien font le tour des réseaux sociaux. Dans l’espoir de conscientiser les internautes.

+ A VOIR | Violences conjugales: les images d’une femme battue par son mari choquent le Brésil

«Je ne vais pas cacher mes blessures car les femmes ne devraient jamais se sentir honteuses d’avoir été victimes de violences conjugales.» C’est par ces quelques mots que Melissa Gentz, une jeune Brésilienne dont l’œil au beurre noir a fait le tour des réseaux sociaux, a conclu son post le plus liké d’Instagram.

Partagé il y a deux semaines, le cliché de son visage meurtri par les coups répétés de son compagnon, Erik Bretz, l’héritier d’une riche famille carioca, heurte les consciences. Au Brésil, aux États-Unis (où Melissa Gentz est étudiante) mais aussi partout ailleurs dans le monde où la cause féminine trouve écho.

Voir cette publication sur Instagram

Sabe como temos um lado do nosso rosto que geralmente gostamos mais? Eu gosto do meu lado esquerdo, infelizmente o lado que foi mais marcado pela violência. Hoje foi o primeiro dia que resolvi passar rímel e blush no lado direito do meu rosto. Não vou esconder as marcas da minha história porque NENHUMA mulher precisa ter vergonha ou se sentir culpada por ter sido violentada. 🌷🌸💓 You know how we usually have a side of our face that we prefer more than the other? I like my left side. Unfortunately, it’s the side that was severely bruised by violence. Today was the first day in which I felt like passing some mascara and blush on the right side of my face... I won’t hide the marks of my story because NO woman should feel ashamed of feel blamed for being a victim of domestic violence.

Une publication partagée par 𝙼𝚎𝚕𝚒𝚜𝚜𝚊 𝙻 𝙶𝚎𝚗𝚝𝚣 (@melissalgentz) le

Mais si l’auteur des coups - qui a frappé la jeune femme (22 ans) et aurait également tenté de l’étrangler avec ses jambes - a été interpellé le 24 septembre, comme l’indique le média NBCNews, il a aussi été relâché en échange d’une caution d’un montant de 60.000 dollars.

Voir cette publication sur Instagram

Emocionada com a letra da música que @david_holdt escreveu para mim 🌻🌞🌼?🌙 I’m more than grateful for the beautiful song that @david_holdt wrote for me. You can listen to it on his page. Thank you for the flowers @malugomes7 💛🧡 Life moves on and we’re all strong enough to put ourselves first. Flor dourada não chore mais O pior já ficou pra traz Eu sei que ainda doi demais Orando pedindo paz As pétalas que caíram ao chão Deixaram marcas no seu coração Que se transformaram em uma missão Libertar mais flores da mesma prisão Quantas flores tem nessa prisão Deu acabou, o sol se levantou A chuva ja passou Eu já sei quem eu sou Deu, já passou, eu sei o meu valor Agora eu vejo a cor Dessa Livre flor

Une publication partagée par 𝙼𝚎𝚕𝚒𝚜𝚜𝚊 𝙻 𝙶𝚎𝚗𝚝𝚣 (@melissalgentz) le

Selon «Daily Mail», qui affirme avoir pris connaissance d’un communiqué de l’avocat d’Erik Bretz, ce dernier a rejeté les accusations dont il est la cible et assure que c’est Melissa Gentz qui l’a attaqué en premier lieu.

Reste que les dernières photos de l’étudiante ont beaucoup marqué les esprits dans son pays natal. Le Brésil,où les autorités tentent d’endiguer les violences conjugales via des campagnes de prévention, ayant déjà été profondément marqué par l’horrible agression de Tatiane Spitzner en août dernier.