BRUXELLES

Une organisation active dans le trafic d’êtres humains démantelée

Une organisation active dans le  trafic d’êtres humains démantelée

Photo News

La police judiciaire fédérale de Bruxelles annonce jeudi avoir démantelé une importante organisation criminelle qui serait active dans le trafic de faux documents d’identité et le trafic d’êtres humains.

Au total, 38 perquisitions ont été ordonnées lundi par un juge d’instruction. Dix-neuf ont eu lieu en Région bruxelloise, treize en Flandre et six en Wallonie.

Trente-trois personnes ont été arrêtées judiciairement, dont vingt-deux ont été mises à la disposition de l’autorité judiciaire. Dix ont été placées sous mandat d’arrêt et onze ont été libérées sous conditions. Les inculpations portent sur des préventions de trafic d’êtres humains, organisation criminelle et faux et usage de faux. La dernière personne a été relâchée sans inculpation.

Les enquêteurs ont mis au jour un site de production de faux documents d’identité et saisi une somme de 40.000 euros.

L’enquête a débuté au début du mois de février 2018 et permis d’identifier plusieurs membres de cette organisation criminelle dont des organisateurs, des faussaires, des trafiquants et de nombreux clients. Parmi ces membres figurent également des personnes suspectées d’être impliquées dans le cadre d’un trafic d’êtres humains.

Les investigations s’inscrivent dans le cadre du «Plan canal». Ces deux dernières années, sept grandes organisations criminelles similaires ont été démantelées par les services de la PJF de Bruxelles.