FOOTBALL

Suspicion de fraude dans le foot belge: «Préoccupant pour l’image du football belge»

Suspicion de fraude dans le foot belge: «Préoccupant pour l’image du football belge»

Pierre François s’inquiète des répercussions sur l’image du foot belge. BELGA

Les instances du foot belge réagissent avec prudence après l’annonce de la vague de perquisitions ce mercredi matin.

L’Union belge de football (URBSFA) «attend plus d’informations» avant de réagir aux perquisitions et interpellations qui ont secoué le football belge ce mercredi, a indiqué le porte-parole de l’institution Pierre Cornez.

Pour rappel, une instruction judiciaire a été ouverte concernant des activités menées dans le cadre d’une organisation criminelle, de blanchiment d’argent et de corruption privée, a annoncé le parquet fédéral. Quarante-quatre perquisitions ont eu lieu, dont, selon plusieurs médias, dans 10 des 16 clubs de football de division 1A.

Le parquet fédéral a confirmé les interpellations et auditions de l’agent de joueurs Mogi Bayat, de Herman Van Holsbeeck, ancien dirigeant d’Anderlecht, de l’actuel entraîneur de Bruges Ivan Leko, et des arbitres Bart Vertenten et Sébastien Delferière.

«C’est préoccupant pour l’image du football belge», a indiqué de son côté Pierre François, administrateur-délégué de la Pro League. «Personnellement, je ne suis au courant de rien et il ne se passe rien chez nous», a-t-il ajouté. «J’attends des éclaircissements avant de me prononcer davantage.»