ELLEZELLES

Ellezelles: Ides Cauchie, naturellement

Ellezelles: Ides Cauchie, naturellement

ÉdA

Découvrez ce dimanche 14 octobre 2018 les résultats des élections communales à Elezelles. Le bourgmestre sortant est Idès Cauchie (cdH). Les principaux candidats têtes de liste sont François Otten (Écolo), Idès Cauchie (LB), Jérôme Meuris (MR) et Dany Rasson (PS).

LB, 8 sièges

PS, 4 sièges

MR, 3 sièges

Ecolo, 2 sièges

Sont élus pour le MR: Jérôme Meuris, Xavier Demets et Vincent Renard.

Pour Ecolo: François Otten et Isabelle Coppée.

Pour le PS: Dany Rasson, Etienne Budin, Didier Delbouvry et José Bourlet.

Pour LB: Ides Cauchie, Cristine Vannieuverswijn-Spileers, Alexandre Boitte, Pascaline Lejour, Frédéric Hustache, Jean-Baptiste Deramée, Aurore Lenoir et Dany Blin.

Le couple cdH-PS fête ses noces de satin. Vivra-t-il ses noces de perle dans six ans? Tout va bien, en théorie, dans ce ménage.

La vie commune pourrait donc se poursuivre dès le 3 décembre prochain (installation des conseils), mais il est impératif d’épingler divers éléments.

Le cdH (Liste du Bourgmestre à Ellezelles) continue à tracer son sillon sous l’impulsion d’Idès Cauchie, avec un ex-élu libéral (Dany Blin) notamment. Et avec quelques jeunes qui veulent donner un nouveau souffle. Parmi eux figure Hubert Deschamps, fils de l’échevin Benoît Deschamps. Ce dernier a décidé, en août 2017, d’effectuer un pas en retrait en raison du développement de ses activités professionnelles. On peut évidemment comprendre le choix posé par M. Deschamps. Il n’en reste pas moins qu’il avait signé le deuxième meilleur score en 2012. Et qu’il pouvait apparaître comme un successeur logique pour M. Cauchie, pourquoi pas durant la mandature 2018-2024 le cas échéant si les scores personnels autorisaient tel scénario. M. Deschamps aurait également pu mener la liste, avec l’appui de M. Cauchie pour la «pousser». De toute manière les voix de préférence (uniquement) font la différence.

Dans la mesure où le cdH a aussi «perdu» Jean-Marc Herbecq (devenu directeur général), la transition entre les générations pourrait être moins harmonieuse. L’avenir le dira.

Le PS a, grosso modo, gardé la même équipe. Et la confiance de son partenaire même si d’aucuns (au cdH) auraient tiqué en regard de quelques attitudes?

Le PS ne doit pas forcément trop s’inquiéter, mais ne peut s’autoriser quelque dérapage. Le MR sort certes tout juste de sa crise interne et il repart sur de nouvelles bases, sans Jean-Claude Livémont. Le président provincial Denis Ducarme salue l’effacement autant que l’appui et le travail du mandataire sortant; ce retrait pourrait cependant être observé avec intérêt auprès de LB.

Écolo a mené une opposition constructive et pourrait améliorer sa représentation (au détriment de qui alors?), tout en se donnant une image de partenaire fiable et de gestionnaire en puissance.

On saura maintenant très vite si le couple cdH-PS résiste vraiment à l’usure du temps et aux tentations d’autres aventures.

+ Cet article sera mis à jour dès que les premiers résultats pour cette commune seront connus