La culture de cresson de fontaine devient rare dans notre région, pourtant il s’agit d’un légume fort apprécié par celles et ceux qui l’ont goûté.

À Furnaux, la tradition est préservée, grâce à Christophe Eustache qui perpétue l’entreprise familiale: «Ma grand-mère Georgette et son frère, Florimond Vandeloock, ont créé la culture à Jemeppe en 1957 et puis mes parents Jacques et Christine Eustache ont repris l’activité le 1er avril 1980. Aujourd’hui j’exploite trois cultures à Jemeppe, Denée et Furnaux.» Le terrain se situe en contrebas de la route de Fenal, au centre de la localité. La culture de Furnaux compte 25 bacs. «Le cresson a besoin de plus en plus d’eau en grandissant. Nous lui donnons de l’eau de source.» Les semis commencent au printemps et continuent durant tout l’été, sur des parcelles à sec, ensuite l’eau est apportée. «À partir d’octobre ou en fonction de la température, on utilise des tunnels mais qui ne sont pas chauffés». Autre caractéristique de l’exploitation, la présence de plants d’osier qui permettent de fournir directement un moyen simple et écologique de lier les bottes. Notons au passage que le cresson a besoin d’eau mais également de beaucoup de soleil. Chez nous, le cresson est surtout utilisé pour préparer de savoureuses soupes. Les cressons sont vendus aux grossistes ou chez les restaurateurs de la région mais aussi depuis quelques années, sur les marchés artisanaux. Lors de ces derniers les cressons sont proposés ultra-frais. Il est même parfois possible de se procurer le cresson sur place quand Christophe Eustache et/ou sa maman sont présents sur l’exploitation. C’est l’occasion de pratiquer un circuit ultracourt.

Infos: Christophe Eustache 0497 99 89 86