Savoir d’où proviennent les produits qui arrivent dans notre assiette est un souhait croissant au sein de la population. La coopérative verviétoise Invent’terre, lancée en avril dernier, soutient cette philosophie.

Son slogan? «Réinventons notre alimentation ». Derrière ce projet, cinq citoyens désireux de faire bouger les choses, dont Sidney Béchet, le délégué de la gestion journalière. «Benoît Delhez et moi-même sommes agronomes de formation. Nous voulions, avec les autres fondateurs, créer un projet qui nous tenait à cœur et qui surtout avait du sens! » Pendant un an, ce projet germe au fil des réflexions. Mais une rencontre lancera pour de bon l’aventure: celle de Franz Rieks, cultivateur bio passionné à la retraite, qui leur loue une partie de son terrain à Dolhain. Tomates, courgettes, salades, betteraves, choux rave et autres légumes, plantes et fleurs comestibles – bio bien entendu – grandissent alors, grâce à leur travail. Deux saisons plus tard, le bilan de la coopérative est très positif! Bien qu’il y ait eu quelques complications en chemin. «Dans l’ensemble, ça a été. On a eu quelques bonnes récoltes avant l’apparition de la sécheresse, où ça a un peu ralenti, raconte Sidney Bechet. On sait maintenant qu’on devra penser à cette problématique de la hausse des températures pour la saison prochaine.» Si aujourd’hui, les créateurs se concentrent dans un premier temps sur le pôle maraîchage biologique, ils aimeraient développer la coopérative avec plusieurs microprojets autour de l’alimentation, accessibles aux citoyens, pour qu’ils puissent se «réapproprier leur alimentation en consommant en circuit court, des produits locaux et de qualité. » Une présentation publique sur la coopérative aura lieu en novembre. Envie de passer commande? commandes@inventterre.be

Invent’terre

Route de la Ferme Brulée, 4

FB: @inventterre