C’est en 1989 que Christine et Vincent Vancompernolle achètent leur ferme dans le petit village de Villers-Perwin (Les Bons Villers).

Au sein de ce hameau tranquille situé à quelques centaines de mètres de la frontière du Brabant wallon, ils élèvent leurs trois enfants: Aurélie, François-Xavier et Émilie. La petite dernière se souvient: «nous sommes tous les trois nés dans cette ferme. C’est vraiment un lieu très important pour nous: nous y avons vécu beaucoup de choses». Pour soulager ses parents, la jeune fille travaille à temps plein à la ferme et est même au four et au moulin: elle s’occupe de l’élevage des animaux quand elle ne tient pas le magasin familial où sont vendus les produits issus du lait des vaches. Fromages, yaourts, beurre et autres crèmes y sont proposés directement aux consommateurs. «Nos clients viennent de toute l’entité de Bons Villers, mais aussi de Charleroi ou de Gerpinnes. Je pense que ce qui les fait revenir, c’est la fraîcheur, le goût et la qualité des produits», explique Émilie Vancompernolle. Il faut dire que les quelque 250 animaux (chevaux, chèvres, lapins, moutons, poules, porcs et vaches) peuvent gambader dans 15 hectares de prairie et sont nourris, dans la mesure du possible, avec leur propre production de céréales. «Leur nourriture provient au minimum de cultures céréalières de petits producteurs de la région». Comme c’est souvent le cas pour les fermes wallonnes à taille humaine, on ne travaille ici qu’en famille: «Ma maman est dans le métier depuis qu’elle a 14 ans. C’est le rêve de tous les parents éleveurs et agriculteurs: voir les enfants prendre la relève pour qu’ils puissent, à leur tour, transmettre la passion du métier aux générations futures», conclut la cadette de la fratrie.

Ferme du Warchais Rue Dominique Seret, 10 à Villers-Perwin - 0493 25 95 20