Il y a de cela trois ans, à l’initiative de Séverine Vanwyns et Frédéric Duthye, la joyeuse bande des «Cruchots» a vu le jour.

«En tout cas, cette joyeuse équipe ne s’appelait pas encore de la sorte et ne comptait pas encore le nombre de membres qui est le sien actuellement», nous confie Frédéric. «En fait, tout a commencé autour d’un bon verre à la suite d’une rencontre de badminton. Séverine et moi jouions beaucoup et nous avons eu l’idée de «monter» un petit championnat avec quelques-unes de nos connaissances. Et très rapidement nous nous sommes retrouvés à une douzaine. Et puis, chemin faisant, de discussions de coin de comptoirs à papotes entre collègues, nous voici aujourd’hui 25 à en découdre toujours très amicalement du mois de septembre au mois de juin.» Et il est vrai qu’en trois ans, les horizons se sont quelque peu élargis… «Séverine travaille dans le milieu carcéral», poursuit Frédéric. «Moi, je suis militaire. Et nos compagnons de volant sont tantôt indépendant, tantôt enseignant, tantôt issu du milieu associatif. Ils et elles viennent de Mouscron, de Tournai, de Leuze, de Basècles et j’en passe. Nous nous retrouvons au moins une fois par semaine (NDLR: souvent le mardi soir) sur les terrains du Négundo à Orcq. D’abord pour un championnat en individuel (NDLR: chaque inscrit doit disputer deux rencontres par mois et tout le monde doit s’affronter) et ensuite en double pour des rencontres amicales. Notre saison débute d’ailleurs au mois de septembre par un tournoi en double (NDLR: remporté cette année par Olivier et Fabrice) et se termine en juin avec le tournoi en simple.» Au fait, pourquoi avoir nommé cette joyeuse bande les «Cruchots»? «Simplement parce que beaucoup d’entre nous étions fans de Louis de Funès… et que l’on apprécie tout particulièrement se retrouver autour d’un bon verre…» Voilà qui est dit.