AGENDA

Ce week-end, Bruxelles passe la nuit debout

Ce week-end, Bruxelles passe la nuit debout

À la Nuit Blanche, vous croiserez cette femme dans sa somptueuse robe de satin rose. Une traîne démesurée se déploie derrière elle, invitant les passants à la soulever. C’est «A Descent into Glamour» de l’artiste Giovanna Maria Casetta. Kerry BROWN

Bruxelles fait sa Nauit Blanche ce 6 octobre. ça se passe dans les Marolles, haut lieu de la contestation. Qui est le thème 2018. Ailleurs, on vous envoie titiller le ciel dans les tours de la Cité Modèle pour un festival super original. Et puis on vous gâte avec de la musique en français, de la bonne bouffe fair trade et de l’air pur (ou pas).

+ NOTRE RUBRIQUE | En panne d’idées sorties? N’oubliez pas de surfer dans notre rubrique agenda hebdomadaire qui vous conseille les meilleurs plans (culture, food, loisirs, familles…) pour vos week-ends bruxellois. Certains n’ont pas de date de péremption…

+ L’EXPO ÉVÉNEMENT | Le rendez-vous à ne pas manquer cet automne à Bruxelles, c’est l’expo «Beyond Klimt» à Bozar, qui part à la découverte des artistes des pays nés sur les cendres de l’ancien empire austro-hongrois. On l’a vue : voilà ce qu’on en pense.

+ NE LA LOUPEZ PAS | L’expo « Get Up Stand Up » du MIMA offre ses murs aux affiches contestataires de mai 68 et après. L’occasion d’allier révolte et graphisme (prolongée jusqu’au 30/12).

+ N’OUBLIEZ PAS | L’expo taille enfant idéale, c’est «La Schtroumpf Experience» à Brussels Expo. Offrez-vous aussi une virée au Kanal – Musée Pompidou, nouveau spot art contemporain qui attire la foule et a déjà renouvelé ses expos. À moins que vous ne préfériez les ambiances Expo58 de l’Atomium, qui fête ses 60 ans (jusqu’en janvier 2019)

Faites la Nuit Blanche

Ce week-end, Bruxelles passe la nuit debout
Cécile Hupin investit l’hôpital Saint-Pierre où elle invite à une fête avec les enfants hospitalisés. Cécile HUPIN

Les Marolles: voilà le point de chute choisi pour la nouvelle édition de la Nuit Blanche. En 2018, 50 ans après Mai 68, la Ville de Bruxelles met l’accent sur la contestation. Dans ses musées, ses expos et événements. Le thème s’impose donc pour vous tenir en éveil jusqu’à l’aube, ce 6 octobre. Le quartier a été retenu «pour son histoire contestataire». Les lieux, autant que les performances, valent le détour: on n’y entre pas comme dans des musées d’habitude. Jugez plutôt: église de la Chapelle, Sint-Jan Berchamnscollege, les bains du centre, l’école Baron Steens, les archives de la Ville et même le CHU Saint-Pierre! En extérieur, citons la Dalle des Brigittines, des terrains de foot et basket ou la Cité Hellemans. Danse, théâtre, sculpture, fresques, photo, projections, opéra... vous emmèneront en prison, dans un monde de robots, en Égypte, en chaise roulante, en Afghanistan, en robe de bal, sur le lit d’hôpital d’enfants malade ou, bêtement, au coin de la rue. Des spectacles qui heurtent, pour stimuler la prise de conscience. Mais aussi qui enchantent, parce que l’art sauve. Rendez-vous place du Jeu de Balle, évidemment.

+ «Nuit Blanche», nuit du 6 octobre (19h-03h) dans le quartier des Marolles. Tout le programme avec lieux et horaires est en ligne. Carte par ici. Meeting point place du Jeu de Balle. Bus Noctis gratuits. Conseils: arrivez tôt, oubliez les sacs à dos, préférez les projets en bordure de parcours (moins fréquentés).

Prenez l’air

Ce week-end, Bruxelles passe la nuit debout
Bruxsel’Air
Il paraît que l’herbe est toujours plus verte ailleurs. On ne sait pas si c’est le cas pour l’air mais en ce qui concerne Bruxelles, c’est 100% certain. Il suffit de se loguer dans une app qui analyse quotidiennement sa qualité pour s’en convaincre (essayez Plume, pour voir): à Bruxelles, marcher est dangereux, sans parler de courir ou de rouler à vélo. En toutes saisons et presqu’à toute heure. Alors le collectif citoyen Bruxsel’Air lance son premier festival Révolution’air, ce 7 octobre au Cinquantenaire. Le but est aussi de rappeler aux candidats des communales qu’ils peuvent devenir des «héros du quotidien» dans la sauvegarde de l’air pas si pur de Bruxelles. Le citoyen quant à lui y découvrira des solutions pratiques pour se faire lui aussi un chantre du «clean air». Outre quelques orateurs bien sérieux, il y aura des jeux (en plein air), des concerts (en plein air itou) et des bières (en plein air tout autant).

+ « Revolution’air», festival gratuit au parc du Cinquantenaire, dès 13h

Faites bloc

Ce week-end, Bruxelles passe la nuit debout
Un court-métrage a été tourné à la Cité Modèle de Laeken dans le cadre du festival Des Blocs. les acteurs: des enfants de la cité. Les Meutes / Festival Des Blocs

Le très cool festival Des Blocs revient ce 6 octobre à la Cité Modèle, à Laeken. Ce festival pluridisciplinaire entremêle cette année théâtre, musique, photo, cinéma et calligraphie. Mais son caractère exceptionnel vient surtout de son principe: il invite les habitants à inventer leurs formes artistiques sur mesure, au cours d’un travail de longue haleine, plusieurs mois avant l’événement. Pour créer l’émulation, l’ASBL Les Meutes se greffe aux asbl locales dont City-Zen, histoire de booster l’imagination. Le jour J, des groupes et des compagnies bruxelloises s’ajoutent à la programmation. Ce qu’on adore, c’est que Des Blocs vous balade partout dans la Cité Modèle, dans les appartements qui chatouillent le ciel, dans des parkings transformés en salle d’expo et sur les dalles de béton où les tours plantent leurs racines.

+ «Festival Des Blocs», ce samedi 6 octobre dès 12h à la Cité Modèle, allée du rubis à 1020 Bruxelles, Métro Roi Baudouin, gratuit. Affiche complète en ligne

Chantez en français

Ce week-end, Bruxelles passe la nuit debout
FracoFaune
Tout l’écosystème francophone et francophile se coule depuis jeudi dans la jungle des nuits bruxelloises. C’est que le FrancoFaune, festival musical qui porte si bien son nom, attire chaque automne ces animaux venus des quatre coins du globe, de France, Belgique, Suisse, Afrique et Québec. Leur migration les fait se rejoindre dans 20 lieux jusqu’au 14 octobre: dans des salles comme le VK, le 210, le Brass, la Maison de la Création, la Vénerie, le Jacques Franck, le 140, le Mima ou Madame Moustache, mais aussi des bars et restos comme le Viavia, le Chaff, le Jardin de ma Soeur ou le Cercle des Voyageurs. Dans ce biotope à la mesure de chaque bestiole, 50 concerts se donnent en 10 jours. On y croisera Brigitte Fontaine et Karin Clercq, mais aussi Sharko, Jérôme Mardaga, Chance, Sacha Toorop, François Atlas, Baloji, le 77 ou le très coté Thousand. Bref: des milliers de raisons d’y gambader.

+ «FrancoFaune», jusqu’au 14/10 partout dans Bruxelles. Prix variables (et même gratuits). Pass à 49€. Le programme est évidemment en ligne

Consommez fair trade

Ce week-end, Bruxelles passe la nuit debout
be.fairtrade
Café, chocolat et bananes: voilà les produits que tout consommateur sait pouvoir acheter équitablement. Les deux premiers sont les vedettes de be.fairtraide, mini-foire bruxelloise dédiée au commerce équitable. Ça se passe sur la place de la Monnaie ce 6 octobre, dès 11h. Des acteurs du secteur (chocolats Belvas et NewTree, Oxfam, les vêtements Femimain, les produits alimentaires Terra Etica, le magasin Ozfair ou la fédé belge du Fairtrade) vous expliqueront ce qui signifie la solidarité nord-sud. Desjeux pour enfants, des quiz, des animations et, bien sûr, des dégustations ne vous laisseront pas sur votre faim.

+ «be.fairtrade», ce 6 octobre de 11 à 17h sur la place de La Monnaie


Nos dernières videos