Enjeux, présentation des listes...

Selon ses dires, Édouard était «complètement pété» quand, torse nu et camé, il intercepta des automobilistes et dégrada leur voiture.