TÉLÉVISION

Marianne Mako, le premier visage féminin de «Téléfoot», est morte

Marianne Mako, le premier visage féminin de «Téléfoot», est morte

Marianne Mako est connue pour être la première femme à avoir intégré la célèbre équipe de «Téléfoot» à la fin des années 80 Twitter - D.R.

Marianne Mako, la première femme à intégrer le magazine «Téléfoot», est décédée des suites d’une longue maladie.

«La Pionnière de la féminisation du journalisme sportif en France est partie… Douces pensées.» C’est Sébastien Barniaud, journaliste à TF1, qui a annoncé le premier la mort de Marianne Mako, un des anciens visages du magazine «Téléfoot», sur les réseaux sociaux. Une information confirmée dans la foulée sur le site de «L’Équipe» qui précise que la reporter est décédée à l’âge de 54 ans des suites d’une longue maladie.

Passionnée par le sport, Marianne Mako est surtout connue pour être la première femme à avoir intégré la célèbre équipe de «Téléfoot» à la fin des années 80. Une place qu’elle occupa dix ans avant d’être poussée vers la sortie par des collègues très mysogines, dont Thierry Roland.

Après son douloureux licenciement, Marianne Mako avait quitté le monde des médias pour travailler dans la communication.

«Sa mort me touche beaucoup même si on s’était perdus de vue, se souvient Didier Roustan, son ancien patron à TF1, dans «L’Équipe». Ce n’était pas bien vu par certains qu’une femme parle football. Elle n’a pas été épargnée. Mais Marianne était toujours agréable, positive, gentille. Jamais à critiquer les confrères.»

Depuis l’annonce de sa mort, de nombreux confrères français lui rendent hommage sur les réseaux sociaux.