ELECTIONS

Treize anciens des comités de secteur de Publifin sont candidats

Treize anciens des comités de secteur de Publifin sont candidats

Le siège de l’intercommunale, rue Louvrex à Liège. ÉdA Hermann

Sur les 25 anciens membres des comités de secteur, qui ont déclenché le scandale Publifin, 13 se présentent aux élections du 14 octobre.

Treize des 25 anciens membres des comités de secteur de Publifin seront candidats aux élections communales du 14 octobre prochain, selon les informations de La Libre publiées mardi. Douze anciens membres ne se présentent pas, principalement les membres les moins assidus aux réunions des comités à l’origine du scandale en 2017.

Les candidats qui se présentent sont Jean-Paul Bonjean (PS – Liège), Mohammed Bougnouch (PS – Liège), Valérie Dejardin (PS – Limbourg), Luc Delvaux (MR – Sprimont), Fabrice Drèze (MR – Liège), Pierre Gilissen (MR – Liège), Jean-Pierre Goffin (PS – Liège), Stéphane Linotte (MR – Fléron), Giuseppe Maniglia (PS – Liège), Serge Manzato (PS – Engis) et Éric Vanbrabant (PS – Seraing). André Stein (MR – Liège) est candidat à la province et Vinciane Pirmolin (cdH – Grâce-Hollogne), dans sa commune et à la province.

L’affaire Publifin avait démarré avec la mise au jour de trois comités de secteur (Énergie, Sous-secteur Liège-Ville et Telecom), composés de 25 mandataires. Ces comités particulièrement rémunérateurs avaient pourtant une utilité toute relative, était-il ressorti de la commission d’enquête parlementaire du Parlement wallon.

Certains mandataires ne se rendaient pratiquement pas aux réunions des comités de secteur, tout en continuant à bénéficier de leur rémunération. Il leur a été demandé de rembourser les sommes indûment touchées, ce que la plupart des mandataires ont fait, à l’exception de Serge Manzato (PS) et Anne Delvaux (cdH).

Deux ans plus tard, les candidats avec les taux de présence les plus faibles aux comités ont renoncé à se présenter aux élections locales. Une exception: Serge Manzato, qui se présente à Engis.