J’y réfléchis

-

J’y réfléchis

Cet été, au lac de Conchibois (en Gaume, sud de la Belgique), Léa Bauduin, 11 ans, a sauvé de la noyade une petite fille âgée d’un an et huit mois. Un moment d’inattention, l’enfant est tombée dans l’eau. «J’ai vu que la petite fille était au fond de l’eau, elle était tout habillée, j’ai vite couru au bord, j’ai sauté dans l’eau pour la remonter. Ce n’était pas facile, je l’ai prise dans mes bras pour sortir rapidement sa tête de l’eau. Un maître-nageur est directement arrivé sur les lieux», raconte Léa. On est admiratif face à ce genre de réflexe. Bravo! Léa a été récompensée, recevant un certificat de bravoure. On aimerait tous être un jour héros ou héroïne, non? Le souci, c’est qu’en fait, si l’on attend juste ce genre de situation exceptionnelle, pas sûr que cela se présente sous cette forme. Ah moins que... à y regarder de plus près, en fait, il y a des jours où l’on peut faire preuve d’héroïsme. Des idées? Si un copain est harcelé, de quel côté se mettre? Du sien ou de celui des autres ? En quelque sorte, quand on est moqué, malmené par les autres... on coule un peu aussi, non ? Qu’en pensez-vous ?

Le sondage de la semaine