TOURNAI

Les cyclistes se font entendre avant le conseil communal

Ce lundi soir, en marge du conseil communal, une cinquantaine de cyclistes a manifesté devant l’hôtel de ville de Tournai pour inciter les élus politiques à mieux prendre en compte la circulation des vélos dans leurs projets.

Peu avant 18 h 45, une cinquantaine de cyclistes, arborant des gilets fluo et faisant intenter les sonnettes, ont fait leur entrée dans la cour de l’hôtel de ville de Tournai. Tous s’étaient réunis un peu plus tôt sur la Grand-Place et se sont ensuite dirigés en peloton jusqu’à l’hôtel de ville pour accueillir les mandataires politiques invités à se réunir, ce lundi soir, dans le cadre du dernier conseil communal de cette mandature.

L’appel avait été lancé par le GRACQ (Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens) de Tournai. «C’est l’occasion pour nous de rappeler notre existence et aussi d’inviter les différents partis politiques, et les candidats, en lice pour les élections communales à prendre en compte les cyclistes dans leurs projets, relève Patrick Allard. Même si des progrès en matière de mobilité douce sont à signaler à Tournai, il reste encore beaucoup de choses à améliorer et à mettre en place…» Le GRACQ ainsi que des citoyens tournaisiens appellent à une plus grande attention à l’entretien des installations existantes et à de meilleurs accès aux infrastructures dédiées à la mobilité douce. «Des pistes cyclables ont vu le jour, mais elles ne sont pas reliées les unes avec les autres. Les cyclistes restent ainsi confrontés à certains dangers sur leur parcours. Des nouvelles pistes doivent également être aménagées en ville, et à l’extérieur. Lorsque la Ville effectue des travaux, il est important qu’elle prenne en compte l’aspect cycliste, et ce n’est pas nécessairement fait de manière optimale… Tournai est considérée comme commune pilote “Wallonie cyclable –, mais on remarque que l’argent n’est pas utilisé à bon escient, en fonction des réels besoins et attentes des cyclistes tournaisiens…»

Pour le représentant des cyclistes, la prise en compte des adeptes du vélo est importante. «Nous sommes dans une ville où la mobilité des véhicules n’est pas toujours facile et où il y a un manque de places de parking… le vélo peut être une solution pour répondre à ce problème!»