BELGIQUE

Peste porcine africaine: les chasseurs regrettent l’interdiction de nourrissage

Peste porcine africaine: les chasseurs regrettent l’interdiction de nourrissage

La proposition sera soumise au ministre wallon de la Nature et de la Forêt, René Collin. heymans

Les chasseurs approuvent l’interdiction de chasser jusqu’au 15 octobre, prononcée en raison des risques de propagation de la peste porcine africaine. En revanche, ils estiment que l’interdiction de nourrissage est une mauvaise décision.

Pour le président du Royal Saint-Hubert Club de Belgique (RSHCB), Benoît Petit, la peste est une véritable menace pour le monde de la chasse. «L’interdiction de chasser jusqu’au 15 octobre est tout à fait logique et dans l’intérêt de tous», a-t-il déclaré vendredi. «Alors que le ministre Collin (Agriculture, Nature et Forêt) nous demandait d’interdire uniquement les battues, nous avons même été plus loin en interdisant tout type de chasse jusqu’à mi-octobre.»

Guy Maréchal, président du conseil cynégétique de Gaume, principale région touchée par la peste, estime lui aussi qu’il s’agit là du «meilleur moyen d’éradiquer la maladie pour retrouver des territoires de chasse sains».

En revanche, il regrette l’interdiction de nourrissage, estimant que cela induit un risque de voir la zone contaminée s’agrandir. «Quand il n’y aura plus assez de glands dans les bois, les sangliers risquent d’aller dans les campagnes et même de passer la frontière française», a-t-il précisé.

M. Petit a également indiqué qu’une plainte contre X allait être déposée par le RSHCB. «Comme le dit l’Afsca, la peste n’est pas arrivée chez nous toute seule», a-t-il expliqué. «Ce sont probablement des déchets laissés par des routiers venus de l’est qui sont en cause. Si on trouve le ou les coupables, il faut des sanctions.»