BELGIQUE

PHOTOS | Mérites wallons: vingt personnalités mises à l’honneur, dont les héros de l’attentat de Liège

Le gouvernement wallon a décerné ses «Mérites» ce jeudi. Voici les élus. Les victimes de l’attaque de Liège, le 29 mai dernier, ont notamment été élevées au rang de Commandeurs du Mérite wallon.

Les autorités wallonnes ont remis leurs «Mérites» à vingt personnalités, ce jeudi en fin de matinée, notamment à trois héros. Les trois victimes de l’attaque de Liège, le 29 mai dernier, les policières Soraya Belkacemi et Lucile Garcia ainsi que l’étudiant Cyril Vangriecken, ont été élevés au rang de «Commandeur du Mérite wallon».

Des entrepreneurs ont également été mis à l’honneur par le gouvernement wallon, à l’instar du cofondateur de «EASI», Salvatore Curaba, qui a reçu le titre de «Chevalier du Mérite wallon».

Le sport, la culture, et la gastronomie n’ont pas été oubliés lors de ces Mérites wallons: Eden Hazard, Cécile de France et Jean-Philippe Darcis, pour ne citer qu’eux, ont été mis en avant.

Voici le portrait dressé par les autorités wallonnes pour chacune des vingt personnalités.

Héroïsme

Le 29 mai dernier, vers 10h30 devant le café Aux Augustins de Liège, deux policières et un jeune homme sont tués dans une brutale attaque au couteau. C’est tout un pays qui est bouleversé.

Le 29 mai, trois vies sont donc arrachées tragiquement:

– celle de Soraya Belkacemi, policière, membre de la police locale de Liège, 45 ans et mère de jumelles de 13 ans.

– celle de Lucile Garcia, également policière et membre de la police locale de Liège, 53 ans, maman d’un fils de 25 ans et devenue grand-mère très récemment.

– et celle de Cyril Vangriecken: passager d’une voiture, âgé de 22 ans, élève de la Haute École de la Ville de Liège. Le jeune Cyril allait être diplômé instituteur dans quelques semaines.

Si le Gouvernement wallon a décidé aujourd’hui de décerner un Mérite wallon aux trois victimes des attentats de Liège, c’est pour ne jamais les oublier. Honorer leur mémoire, c’est les garder pour toujours dans nos cœurs et rappeler à leurs familles ici présentes que leurs vies ont compté.

Le Gouvernement wallon a élevé Soraya Belkacemi au rang de Commandeur du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Le Gouvernement wallon élève Lucile Garcia au rang de Commandeur du Mérite wallon.

Le Gouvernement wallon élève Cyril Vangriecken au rang de Commandeur du Mérite wallon.

Entreprise

Diplômé en droit et en économie, il commence sa carrière chez Petrofina. Après neuf ans, il prend la décision de quitter Petrofina pour participer à une start-up médicale de traitement du cancer. Il revend cependant ses parts et décide d’investir dans les entreprises wallonnes. C’est à ce moment qu’il a rejoint KitoZyme en 2013. La spin-off de l’université de Liège, lancée en 2000, a mis au point une technique inédite de production de chitosan, à partir de fibres végétales (et non animales).

Ce gestionnaire hors pair a professionnalisé la gestion de KitoZyme, évitant que cette biotech wallonne ne disparaisse. Aujourd’hui, de jolies perspectives mondiales s’offrent à elle.

Sa performance? Avoir réussi une percée significative à la grande exportation, notamment vers la Chine et plusieurs pays du Golfe et avoir réussi à redresser une situation qui semblait désespérée, passant d’une perte de 40 millions en cinq ans, à un rétablissement de l’équilibre.

Pour son investissement dans le redéploiement des entreprises wallonnes et pour sa participation à l’innovation dans le secteur médical, le Gouvernement wallon a élevé François Blondel au rang de Chevalier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Entreprise

Ingénieur industriel en électromécanique et diplômé en Management de l’Université catholique de Louvain, il travaille dans le groupe textile Daphica, avant d’être engagé, en 1973, comme ingénieur de bureau chez Technique Électrique industrielle, PME spécialisée en installations électromécaniques.

En 1975, à la mort du patron de la PME, il devient directeur salarié de l’entreprise. En 1982, il crée Technord Automation, avant de devenir l’administrateur délégué du Groupe Technord, entreprise familiale active dans le secteur de l’ingénierie électrique. En effet, Technord fédère au départ une série de PME de Wallonie picarde et travaille dans des secteurs variés allant de l’informatique industrielle à l’utilisation rationnelle de l’énergie en passant par la mécatronique. Engagé depuis 1987 dans la Démarche Qualité totale, le groupe Technord comprend plusieurs entreprises dispersées dans le tissu wallon, dans le nord de la France puis en Roumanie. Il est aussi vice-président de l’Union wallonne des Entreprises dans les années 1990. Toujours, il veille à préserver un ancrage wallon à ses activités.

Pionner et fervent défenseur du management participatif et de l’esprit communautaire au sein de l’entreprise, il est indéniablement parmi les CEO qui comptent en Wallonie.

Pour son entreprise qui montre au monde entier que la Wallonie est une terre d’innovation et pour ses capacités managériales hors pair, le Gouvernement wallon a élevé Michel Foucart au rang d’officier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Entreprise

Né le 27 août 1963 à La Louvière il s’est d’abord fait connaître dans le domaine du football professionnel avec une carrière qui le mènera de la Royale Association athlétique louviéroise au Royal Sporting Club de Charleroi, avant de devenir entraineur de football.

Il opère ensuite un changement radical de carrière et devient entrepreneur. Il fonde «EASI» avec Christian Castelain, alors qu’il est âgé de seulement 35 ans. D’abord uniquement présente dans les secteurs de l’édition de logiciel et de services IT, EASI est aujourd’hui LA société de référence en matière de logiciels, de collaboration et de comptabilité, d’infrastructure et de sécurité IT ainsi que de solutions cloud.

EASI s’est également distinguée pour sa gestion exemplaire des ressources humaines. L’entreprise a reçu pour la quatrième fois le prix «Best Workplaces» décerné par la Vlerick Business School.

En effet, son objectif principal en tant que CEO est la performance de l’entreprise combinée au bonheur de ses employés. Il fait d’ailleurs le choix de vendre régulièrement ses parts EASI à ses collaborateurs. Entreprise qui compte aujourd’hui 150 employés.

Il a été nominé au titre de Manager de l’année de Trends-Tendances en 2014 et sa société EASI a été nominée au titre d’entreprise de l’année en 2015 par Ernst & Young.

Pour le soin qu’il porte au bien-être de ses employés et pour sa contribution au développement économique de la Région wallonne, le Gouvernement wallon a élevé Salvatore Curaba au rang de Chevalier du Mérité wallon, le 13 septembre 2018.

Sport

Né le 7 janvier 1991 à La Louvière, ce jeune homme commence à jouer au football à Braine-le-Comte au Royal Stade brainois puis à l’AFC Tubize, où il arrive en 2003, à 12 ans. En 2004, il se fait remarquer lors d’un tournoi à Tubize et intègre alors le club de Lille. C’est le début d’une grande carrière qui le mènera de Lille à Chelsea.

Cet été, il porte une nouvelle fois les couleurs de la Belgique lors de la coupe du monde de Russie. En tant que capitaine des Belgian Red Devils, il a su démontrer des capacités de cohésion de groupe, d’esprit d’équipe et de fair-play. Auteur de 3 buts en Russie, mais aussi et surtout premier dans le cœur des fans, il marquera durablement l’image de notre équipe nationale.

Issu d’une famille de footballeurs, ses petits frères, brillent eux aussi dans le milieu du football international.

Pour la fierté qu’il a apportée à tous les Belges et particulièrement à tous les Wallons et pour ses talents de footballeur reconnus internationalement, le Gouvernement wallon élève Eden Hazard au rang de Commandeur du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Sport

Né le 15 octobre 1988 à Uccle, c’est en Wallonie qu’il perfectionne son tennis, plus précisément à Limelette en Brabant Wallon au club Justin Henin.

Il a commencé à pratiquer le tennis en fauteuil roulant dès l’âge de 12 ans. Sa rigueur et sa persévérance l’ont porté jusque dans les plus hautes sphères du tennis mondial, dont entre autres trois participations aux Jeux Paralympiques, double vainqueur des Masters (2015 et 2016), médaillé de bronze aux Jeux Paralympiques de Rio (2016) et multiple champion de Belgique.

Le Gouvernement wallon avait déjà élevé le joueur par le passé, au rang de Chevalier. Au regard des exploits effectués depuis lors, et notamment la 4ème place cet été en coupe du monde par équipes de tennis en chaise, le Gouvernement a élevé Joachim Gérard au rang d’Officier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Sport

Née le 20 mars 1987 à Namur, c’est une sportive et triathlète professionnelle. Elle a su se faire remarquer par ses résultats extraordinaires lors de plusieurs Ironman, compétition sportive connue pour sa difficulté. Elle gagne notamment les championnats de Belgique de triathlon en 2010, l’Ironman 70.3 en Turquie en 2015 et l’Ironman 70.3 au Luxembourg en 2017.

Le sport est devenu très tôt une évidence pour cette championne qui a commencé le sport dès son plus jeune âge. Titulaire d’un master en Sciences de la motricité à l’UCL où elle sera d’ailleurs assistante pendant 5 ans, c’est à l’université qu’elle découvre le triathlon et, rapidement, elle décidera de se consacrer entièrement à cette nouvelle passion et passe professionnelle.

Sa première victoire, elle l’obtient au triathlon de Gérardmer en 2008. Débute alors les compétitions de la Fédération internationale de Triathlon.

Le triathlon la mènera de victoire en victoire, à Hawaï, au Luxembourg, à Lanzarote, et ailleurs. Vice-championne d’Europe Ironman en 2017, 5 podiums internationaux sur Ironman 70.3 et 6ème en championnat du monde en 2018, elle est aussi entraîneur depuis 2015 et a créé cette année une équipe pour jeunes talents wallons, la «Rise Shine Tri Team».

Plus localement, en 2018, elle a aussi terminé 1ère aux 20km de Bruxelles et au semi-marathon de Namur.

Pour ses exploits sportifs hors du commun, pour sa détermination et sa volonté de transmettre sa passion aux autres, le Gouvernement wallon a élevé Alexandra Tondeur au rang de Chevalier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Sport

Née à Woluwe, c’est à Court-Saint-Étienne en Brabant wallon qu’elle vit avec sa famille. Alors qu’elle est âgée de 6 semaines, elle développe un rétinoblastome bilatéral génétique, un cancer qui touche la rétine de ses deux yeux. Devenue malvoyante à la suite de ce cancer, elle se lance dans la pratique du ski alpin handisport en 2014. Sa guide en compétition n’est autre que sa sœur Chloé.

À elles deux, elles participent pour la première fois aux Jeux paralympiques d’hiver en 2018 en Corée du Sud et sont désignées porte-drapeau de la délégation belge lors de la cérémonie d’ouverture. Elles y remportent la première médaille belge féminine aux Jeux paralympiques d’hiver en se classant troisième de l’épreuve de descente.

Pour leurs exploits sportifs qui font rayonner la Wallonie sportive, et parce que ce genre de victoire se gagne à deux, le Gouvernement wallon a élevé Eléonor et Chloé Sana au rang d’Officiers du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Culture

Née en France mais originaire de la Famenne, elle commence des études musicales par le violon et le piano, elle est admise en 2009 à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) à Namur, puis au Conservatoire de Paris en 2012. En 2009, elle chante avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie à la Monnaie (Bruxelles).

Parallèlement aux divers rôles qu’elle a interprétés à l’opéra, elle aborde la musique sacrée sous la direction de chefs tels que David Reiland, Raphaël Pichon et Emmanuelle Haïm. En septembre 2017, elle intègre l’Académie de l’Opéra national de Paris.

En 2018, elle est 6ème lauréate du Concours Reine Élisabeth.

Elle a également remporté le Prix Musiq’3 du public.

Pour son talent remarquable qui fait briller la Wallonie dans le domaine des arts, le Gouvernement wallon a élevé Marianne Croux au rang d’Officier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Culture

Né à Luxembourg en 1959, il a étudié à l’école internationale de lutherie de Crémone (Italie). Il restaure et réalise depuis de nombreuses années, des violons, altos et violoncelles.

Il a fondé, en collaboration avec la ville de Marche-en-Famenne, l’école internationale de lutherie. Cette école est une opportunité pour lui de transmettre son savoir-faire d’exception et sa passion aux luthiers en devenir.

Pour son rôle majeur dans l’éducation au métier de luthier et pour sa carrière exemplaire impressionnante, le Gouvernement wallon a élevé Gauthier Louppe au rang de Chevalier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Culture

Originaire de Gaume, cet auteur de bande dessinée s’est fait connaître via notamment, Tendre Violette, Tchalette, Iriacynthe, Les Enfants de la Citadelle etc.

Il effectue ses études à l’Institut Saint-Luc de Liège dans la section arts graphiques dans les années 70. Dès 1975, sous le pseudonyme de Jicé, il publie ses premières planches dans la rubrique Carte blanche du journal Spirou.

Son attachement à la Gaume il le transmet également grâce à ses talents de conteur. Il raconte alors les campagnes luxembourgeoises du début du 20ème siècle.

Pour son immense talent de dessinateur et ses récits qui ont fait rêver petits et grands, le Gouvernement wallon a élevé Jean-Claude Servais au rang d’Officier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Culture

À la tête du grand musée universitaire de Belgique à Louvain-la-Neuve dont elle est la directrice, cette mère de 4 enfants est licenciée en archéologie et en histoire de l’art. Auparavant, elle était responsable, depuis près de dix ans, de l’équipe «Sésame, Musée ouvre-toi» d’Educateam des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique.

Afin d’accueillir le déménagement du musée, l’ancienne bibliothèque des Sciences de l’UCL a été complètement rénovée. Et il semble que ce chantier ait été un succès puisqu’entre son ouverture le 18 novembre 2017, et février 2018, le musée a accueilli plus de 13.000 visiteurs.

Pour son travail dans les arts et pour ce musée qu’elle magnifie, le Gouvernement wallon a élevé Anne Querinjean au rang de Chevalier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Culture

Originaire de Croatie, c’est à Liège qu’il se fait un nom. Cet entrepreneur est à l’origine de la Schtroupf Experience, qui permet de se plonger dans l’univers de ces célèbres personnages de bande dessinée. Pendant un instant, le spectateur a la taille d’un Schtroumpf et interagit avec leur drôle de monde. Après 6 mois en Belgique, cette exposition fera le tour du globe pendant près de 5 ans.

Pour son travail qui permet de perpétuer et faire vivre le patrimoine artistique wallon dans le monde entier, le Gouvernement wallon a élevé Stephan Uhoda au rang de Chevalier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Gastronomie

Ces deux frères sont cuisiniers. Ensemble, Ils tiennent le «Château du Mylord», grande maison doublement étoilée. Ces deux étoiles ont été acquises il y a plus de trente ans, ce qui place les frères parmi les 4 restaurateurs wallons ayant obtenu deux étoiles au guide Michelin.

Leur restaurant se trouve dans une ancienne demeure anglaise, au milieu un parc de 3 hectares. La demeure fut construite en 1861 par un lord anglais, ce qui a donné son nom à leur restaurant.

Pour leur talent de cuisinier qui a su séduire les plus grands guides gastronomiques du monde, le Gouvernement wallon a élevé les frères Thomaes au rang d’Officier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Gastronomie

Né à Verviers en 1971, notre prochain récipiendaire dans la catégorie «Entreprise» mais aussi et surtout dans la catégorie «Artisan» est multimédaillé international en Pâtisserie, Glace et Chocolat. Il est également Ambassadeur du Chocolat Belge et pionner du Macaron en Belgique.

Ayant grandi dans le Pays de Herve, il s’est tourné vers les produits du terroir et tient à mettre en avant les producteurs de la région.

Sa formation, il l’a accomplie parmi les plus grands noms de la pâtisserie: Lenôtre, Belouet, Wittamer, Richard. En 1996, il lance à seulement 25 ans son premier magasin à Verviers. La Maison compte désormais plusieurs enseignes en Belgique et à l’étranger. Il travaille d’ailleurs en compagnie de son épouse, présente aujourd’hui à ses côtés.

Pour son savoir-faire d’exception et pour la vitrine qu’il offre à la gastronomie wallonne, le Gouvernement wallon a élevé Jean-Philippe Darcis au rang de Chevalier du Mérite wallon, le 13 septembre 2018.

Cinéma

Née le 17 juillet 1975 à Andenne, elle grandit à Namur et décide de se lancer dans une carrière de comédienne dès l’âge de 15 ans et commence à prendre des cours d’art dramatique, avant d’être reçue au concours de l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de Lyon où elle va suivre une formation de comédienne.

C’est Richard Berry qui lui offre le premier rôle féminin dans L’Art (délicat) de la séduction.

Elle a reçu de nombreuses récompenses prestigieuses comme le César du meilleur espoir féminin pour l’Auberge espagnole, de la meilleure actrice dans un second rôle pour Les Poupées russes, ainsi que quatre nominations au César de la meilleure actrice.

On ne compte plus les films qu’elle enchaîne: Le Tour du monde en quatre-vingts jours, J’aurais voulu être un danseur, Fauteuils d’orchestre, Quand j’étais chanteur, Un secret, Mauvaise Foi, Mon colonel, Au-delà (Hereafter), Le Gamin au vélo, Un baiser papillon, Superstar, Möbius, Casse-tête chinois, En équilibre, La Belle saison. Et la liste est encore longue.

Pour sa carrière exceptionnelle d’actrice et le miroitement international qu’elle offre à la Wallonie, le Gouvernement wallon a élevé au rang de Commandeur du Mérite wallon Cécile de France, le 13 septembre 2018.