STIB

Les premiers bus STIB 100% électriques rouleront dès le 1er octobre: 5 questions qu’on se pose

Ce bus BlueBus, fabriqué par Bolloré, mesure 12m et embarque 68 passagers. Photo News

Le premier bus STIB standard 100% électrique roulera dès le 1er octobre entre Koekelberg et Jette. Conçu par le groupe français Bolloré, ce BlueBus embarque 68 passagers avec une autonomie de batteries de 16h. Voilà 5 questions qu’il pose.

La STIB a présenté ce 11 septembre à son dépôt de Haren le premier exemplaire de bus standard «full électrique» de sa flotte. De marque Bluebus, il va doper la flotte de la STIB de 5 exemplaires. Voilà 5 questions qu’ils posent.

Comment fonctionnent-ils?

Les premiers bus STIB 100% électriques rouleront dès le 1er  octobre: 5 questions qu’on se pose
La charge dure 5 heures. STIB
Le problème pour un bus électrique, c’est la charge de ses batteries. A fortiori dans une ville comme Bruxelles, parcourue de nombreux dénivelés, qui s’assimilent parfois à des raidards dignes des classiques cyclistes. Le problème est d’autant plus épineux que les batteries nécessaires peuvent aussi gonfler le poids total du bus, passagers compris.

Le modèle BlueBus présenté ce 11 septembre est donc équipé de la technologie «overnight charging». Cela signifie que les véhicules sont chargés durant la nuit (ou en tout cas quand ils ne roulent pas), au dépôt. La charge dure 5 heures. Cela nécessite des batteries plus performantes, lourdes et volumineuses, à l’autonomie plus longue (16 heures, nous garantit la STIB). Mais ça s’avère moins contraignant que l’option du «biberonnage», qui compense des batteries plus légères par une charge aux arrêts. Et demande donc un investissement dans l’infrastructure. En outre, l’énergie du freinage est réinjectée dans la batterie.

Où vont-ils rouler?

Les premiers bus STIB 100% électriques rouleront dès le 1er  octobre: 5 questions qu’on se pose
La STIB a customisé son bus 100% électrique pour que ses passagers le reconnaissent et sachent qu’ils «roulent au vert». BELGA

Ce premier bus standard full électrique roulera dès le 1er octobre. Où? Sur la ligne 13Simonis - UZ VUB, soit une ligne relativement plane (Google nous dit 47m de dénivelé, ce qui n’est pas exceptionnel à Bruxelles). Les 4 exemplaires suivants arriveront dans le courant du mois d’octobre. C’est aussi la ligne 13 qui les verra rouler.

Ensuite, ces bus électriques seront partagés avec la ligne 37. Celle-ci n’existe pas encore: elle est prévue par le nouveau plan bus. Elle reliera Linkebeek Gare et Albert. De ce côté-là par contre, pour relier Linkebeek au haut de Forest en passant par le bas de Uccle et le quartier de l’Observatoire, il y aura du dénivelé (Google nous dit 100m): de quoi prouver l’efficacité de la technologie électrique.

Mais au fait: Bluebus, c’est quoi comme marque?

Les premiers bus STIB 100% électriques rouleront dès le 1er  octobre: 5 questions qu’on se pose
Le BlueBus est fabriqué en France par Bolloré. Photo News

On ne retrouve pas de logo connu sur la calandre de ces nouveaux bus. Ce n’est ni Mercedes, ni Volvo, ni Scania, ni Iveco, ni même le Belge Van Hool qui produit le BlueBus. Il se trouve que ce bébé de 12m et 68 places est conçu par le groupe français Bolloré. La STIB est le premier client étranger de BlueBus, qui s’est lancé en 2015. L’appareil est fabriqué en France et, jusqu’ici, seule la RATP exploitait ce modèle long. Avantage de ce prestataire: il conçoit aussi ses propres batteries.

À quand une flotte 100% électrique?

Les premiers bus STIB 100% électriques rouleront dès le 1er  octobre: 5 questions qu’on se pose
Smet le répète: «en 2030, tous les bus de la STIB seront électriques». Photo News
Le BlueBus n’est pas le premier bus 100% électrique mis en service par la STIB: cet été, le gestionnaire du réseau bruxellois a déjà lancé des «midibus» à batteries en plein centre de Bruxelles, sur la nouvelle ligne 33. Vous l’avez sans doute croisé entre Dansaert et Louise, via le Sablon, décorés de feuillages et de fleurs.

Et les acquisitions vont se poursuivre: outre ces 7 midibus et 5 bus standard 100% électriques, 25 bus articulés full électriques sont attendus pour 2019. Dans le même temps, des bus hybrides (110 véhicules standards Volvo pour 42,5 millions, et 141 articulés) doivent renforcer la flotte. Ce qui n’a pas été sans opposition politique à un moment où Bruxelles essaye de chasser les diesels polluants de son centre. La STIB calcule que sa capacité bus sera ainsi augmentée d’un tiers. Mais ces achats repoussent évidemment la date où le réseau bus bruxellois roulera 100% à l’électrique. En 2016, on parlait de 2030 comme date de renouvellement total. L’échéance a encore été rappelée ce 10 septembre par le Ministre Smet: tenable alors qu’on investit des millions dans l’hybride?

Conduire ces bus électriques: un gros changement?

Les premiers bus STIB 100% électriques rouleront dès le 1er  octobre: 5 questions qu’on se pose
Les formations à la conduite aux bus électriques et hybrides se poursuivent au centre de Haren. Photo News

Le challenge principal pour les chauffeurs des bus 100% électriques, c’est d’adopter une conduite souple. celle-ci doit leur permettre d’emmagasiner l’énergie du freinage pour régénérer la batterie durant le service. C’est pourquoi instructeurs puis chauffeurs seront formés.

Cette formation de 2h détaillera le tableau de bord, la prise en main du véhicule et la conduite proprement dite. «600 membres du personnel seront formés en 2018. Et près de 400 personnes ont déjà été formées à la conduite des Citybus électriques. 200 autres vont suivre», compte la STIB. «Sans oublier la formation à la conduite des bus hybrides». Quant aux nouveaux chauffeurs, 350 par an entre 2019 et 2021, ils seront formés dès leur arrivée à la STIB. «Cette formation sera rallongée de 5 jours consacrés à la conduite écologique». 21 instructeurs au total œuvrent à ces formations.