Depuis mars dernier, Charles Vieuxjean a lancé son Bar à jus. Du haut de ses 24 ans, il fait découvrir ses jus de fruits et de légumes sur les marchés locaux.

Pour se faire connaître, il était aussi avec son activité et ses produits sur le sentier des saveurs lors de la Foire agricole de Libramont. «Je suis présent sur une majorité de marchés locaux: à Orgeo, à la Ferme de Han, à la Main Verte à Ourt, sur le petit marché de Redu où je suis dans l’organisation. Un peu d’événementiel aussi avec des animations dans des villages qui ont une dynamique sympa pour faire vivre la petite économie locale. J’ai aussi des commandes pour des Gal, la Grande Forêt de St-Hubert.». Dans des magasins? «Pas tout de suite. En plus des jus, je fais des tests pour sortir des boissons naturelles pour remplacer le coca. J’aimerais beaucoup réussir à les commercialiser dès que possible. J’ai de bons contacts pour structurer tout cela. Pour l’instant, je suis en formule «Tremplin Indépendant». En octobre, je dois prendre une décision! Je me suis donné à fond d’ici là. Et aujourd’hui, j’ai l’impression que je peux en faire mon métier. Et peut-être créer une ASBL pour amener une ambiance différente, un bar alternatif avec plusieurs boissons, aller sur les fêtes de village avec mes produits. Je veux pousser les gens à consommer naturel et alternatif. Le citoyen a ce pouvoir en mains. Et chaque action compte. Je livre également pour des anniversaires, des fêtes de famille. J’apporte une solution alternative à celles et ceux qui ne boivent pas d’alcool. Pour produire ses jus, Charles a recours au principe d’extraction lente: Les centrifugeuses, tournent très vite et préoxydent le légume, ce qui oxyde les jus. Avec mon procédé, ils s’altèrent moins vite et je garde les qualités nutritives au top.».

http://bar-a-jus-.strikingly.com