Au sommet du village de Meix-le-Tige, Laurent Massem cultive des fraises depuis maintenant sept ans. «J’ai voulu diversifier ma ferme et un copain m’avait dit que les fraises étaient une bonne idée.

Nous avons commencé petit avec 4-5 lignes». Aujourd’hui, l’exploitation de Laurent s’est agrandie avec une parcelle de 25 ares. Il y cultive plusieurs variétés. «Nous avons 3 variétés de fraises: la Darselect, l’Elianny et la Joly qui est la fraise de référence. Nous avons également une variété en essai: la gariguette». Tous les matins dès 6 heures de la mi-mai à juillet, Laurent et sa famille cueillent environ 50 kg de fraises pour la vente du jour. «C’est une cueillette à la fraîche. Les fraises vont tout de suite à la cave (et non au frigo) pour éviter le choc thermique. Nos fruits sont goûtus, ils doivent être consommés dans les 48 heures. Les gens peuvent également venir en cueillette libre». Un travail qui demande du temps et de la patience. «Nous plantons dès le 1er août et à la mi-septembre, nous procédons à la pose hivernale. En février, nous montons les tunnels et nous mettons ensuite les toiles de payage pour éviter de mettre des herbicides». Une nouvelle année qui commence donc pour Laurent et qui, espérons-le, offrira une récolte aussi bonne qu’en cette année 2018. Même si elle n’est pas bio, la production de Laurent se veut respectueuse de l’environnement. Le producteur, qui fait partie du groupement des Fraisiéristeswallons, peut d’ailleurs compter sur les conseils d’un agronome. Avec les fraises dites «déclassées», Laurent fait faire d’autres produits finis qu’il vend également. «Nous proposons depuis 2-3 ans du sirop, des confitures avec ou sans sucre, des smoothies, des sucettes, des pâtes de fruit et du vinaigre».

Fraises de Meix-le-Tige

Rue d’Udange, 35 – 0476 06 16 14