«Un animal ne fait pleurer qu’une fois… quand il meurt», estiment Nathalie et Marc, bénévoles de l’ASBL L’Assiette des 4 pattes, refuge pour petits chiens.

Couple dans la vie et dans le bénévolat, ils adorent tous les animaux mais il faut bien se résoudre à faire un choix lorsqu’il s’agit d’une petite structure. Ils ont décidé de ne pas avoir d’enfants pour se consacrer à leur «famille nombreuse de… 23 chiens » actuellement dont 12 saisis par la justice qui vivent là dans une famille du «bon accueil». Tous des chiens à problèmes qui finiront probablement leur vie dans ce refuge. Ils sont «pratiquement impossibles à placer». Des chiens malades, abandonnés, handicapés, victimes de cruautés ou de négligences comme le petit ratier Sonam qui a perdu une patte suite aux brutalités infligées par son maître. Ils ont tous un nom et vivent sans cages (sauf pour ceux qui arrivent qui sont mis en quarantaine). Ils batifolent, sans bagarres, pas besoin de se disputer la nourriture qui est abondante. La cohabitation entre «parents et enfants» est parfaite. Le soir, couchés sur un tapis ou sur le divan avec Nathalie et Marc tout ce petit monde regarde… la télé. L’ASBL ne reçoit pas de subsides, ici on ne demande pas d’argent mais des matériaux divers pour par exemple l’aménagement du carrelage du refuge, pour plus de bien-être pour les chiens. L’Assiette des 4 Pattes a rejoint l’ensemble des associations qui se battent pour le bien-être animal, l’union ne fait-elle pas la force? Ils sont optimistes (avec prudence) quant aux projets du ministre wallon du «bien-être animal», deux mots qui reviennent sans cesse dans la conversation. Info: Face Book ou tél. 0497 11 64 64. – rue des Écoles, 9, Sprimont. (Photo 1 – Les chiens, Nathalie, Isabelle administratrice et Marc. Photo 2 – Marcet Nathalie chouchoutent Sonam.)