FOOTBALL

Pourquoi Laurent Ciman est «une recrue très attendue» à Dijon

Pourquoi Laurent Ciman est «une recrue très attendue» à Dijon

Le nouvel entraîneur de Laurent Ciman est certain que sa recrue belge «a le profil idéal» pour aider ses jeunes défenseurs à progresser. EdA - Jacques Duchateau

Stabiliser une défense trop «faible» et faire grandir ses coéquipiers, voilà la mission de Laurent Ciman à Dijon.

+ VIDÉOS | Laurent Ciman: «Dijon me voulait depuis deux ans et demi»

Deux ans et demi. Deux ans et demi que les Dijonais l’attendaient. Laurent Ciman est (enfin) arrivé en Côte-d’Or, pour le plus grand plaisir des supporters et des suiveurs du DFCO. À 33 ans, la tâche de l’ancien joueur du Standard est claire : apporter son expérience à une défense qui a encaissé 72 buts en 38 matches lors de la saison 2017-2018.

« Laurent était un des joueurs que nous avions ciblés durant ce mercato, explique Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur dijonnais. Il est le leader que nous recherchions depuis un moment pour renforcer notre défense, rassurer les gars quand ça va mal et les calmer quand c’est nécessaire. Bref, c’est un homme de caractère qui va cadrer les plus jeunes et leur permettre de progresser plus vite. »

+ A LIRE AUSSI | « Je vais appeller Roberto Martinez après les matches des Diables »

Heureux d’avoir fait « une bonne affaire » en recrutant le Diable rouge – « Je ne veux pas évoquer le montant de son transfert, mais je remercie son ancien club de l’avoir laissé partir pour une somme raisonnable » – le président Olivier Delcourt est certain que ce dernier lui apportera rapidement satisfaction.

« Prêt physiquement malgré des premiers jours difficiles en raison du décalage horaire », Laurent Ciman pourrait même jouer son premier match de Ligue 1, le week-end prochain contre Angers, dès la fin de la trêve internationale. « L’équipe a vraiment besoin d’un joueur de ce genre, estime ainsi Louis Quesnot du journal local Le Bien Public. C’est ce qui fait que pas mal de supporters l’attendaient avec autant d’impatience, beaucoup plus en tout cas qu’un Yoann Gourcuff, par exemple, dont on ne sait pas s’il tiendra la distance physiquement sur l’ensemble de la saison. »

+ A VOIR AUSSI | Dijon, les Diables, Marc Wilmots, Roberto Martinez... Les choix de Laurent Ciman