MÉDIAS

Racisme envers Cécile Djunga: le CSA dénonce un mal profond

Racisme envers Cécile Djunga: le CSA dénonce un mal profond

©ROMALT PHOTO (RTBF)

Le racisme enduré par la présentatrice météo de la RTBF et le coup de gueule poussé sur Facebook n’est qu’un phénomène d’un mal latent et profond: le manque de diversité à l’antenne.

Ce jeudi, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a réagi à son tour à la polémique soulevée sur les réseaux sociaux par Cécile Djunga, victime de propos racistes récurrents depuis un an.

L’ «arbitre des médias audiovisuels» se joint évidemment aux nombreux messages de soutien que reçoit depuis cette nuit la présentatrice, dénonçant un «racisme direct, insultant et humiliant». Mais le CSA ne s’arrête pas là dans la dénonciation, et juge nécessaire de rappeler qu’à ces propos dégoûtants, «s’ajoute hélas une faible visibilité des personnes ‘non-blanches’ et particulièrement des femmes issues de la diversité».

Le CSA fait alors référence à son étude sur la diversité (et le manque de diversité) dans les médias, et à une statistique en particulier: «Le rôle de journaliste-animateur.trice est celui dans lequel il y a le moins de diversité des origines: 3,78% des individus répertoriés dans ce rôle sont issus de la diversité. (...) Les journalistes-animateur.trice issus de la diversité sont encore moins nombreux dans les rôles de premier plan que dans les rôles seconds: ils.elles sont 2,45% à titre principal et 5,23% à titre second. »

Cécile Djunga fait malheureusement partie de deux ensembles sous-représentés à l’écran: les femmes et les «personnes issues de la diversité». Pour le CSA, le racisme et cette sous-représentation sont liés: «La réaction de Cécile Djunga s’inscrit donc dans un contexte où la visibilité des personnes issues de la diversité est très faible à l’écran. Si les mesures de sensibilisation pour lutter contre le racisme doivent s’étendre à tous les échelons de la société, l’ensemble des acteurs du monde des médias ont leur rôle à jouer dans la construction d’une société plus harmonieuse.»