POLITIQUE

Theo Francken va-t-il s’excuser pour avoir raillé les hommes qui se féminisent?

Theo Francken va-t-il s’excuser pour avoir raillé les hommes qui se féminisent?

Le dernier post de Theo Francken passe mal auprès de nombreux internautes belges. Belga

L’association flamande çavaria, qui défend les droits des homosexuels, bisexuels et transgenres, exige des excuses du secrétaire d’État Theo Francken et de son parti, la N-VA, après un message polémique sur la lingerie masculine.

«Les hommes qui se maquillent, qui portent de la lingerie, qui portent une sacoche, qui sont enceintes… Le monde tourne-t-il encore rond? Longue vie à l’homme ordinaire qui n’a pas besoin de toutes ces fadaises pour se sentir bien dans sa peau», a-t-il écrit sur Facebook, en commentaire d’un article de presse sur la lingerie masculine.

Le message a rapidement suscité la polémique et le secrétaire d’État l’a adapté avant de le retirer.

«Tout qui ne se retrouve pas dans les stéréotypes de l’homme ou de la femme est blessé et marginalisé. On divise le monde en personnes «normales» et «anormales». Ce n’est pas l’image du monde que nous défendons», a dit l’association dans un communiqué.

Theo Francken va-t-il s’excuser pour avoir raillé les hommes qui se féminisent?
Le message de Theo Francken a rapidement suscité la polémique et le secrétaire d’État l’a adapté avant de le retirer. Facebook

Le fondement de l’homo – ou transphobie réside dans les stéréotypes de genre rigides dont on ne pourrait s’écarter, ajoute-t-elle. Et celui qui s’en écarte «est raillé, discriminé et, dans le pire des cas, subit des violences».

«Le fait qu’un membre du gouvernement juge nécessaire de communiquer une telle opinion publiquement nous pousse à nous demander si le monde tourne bien rond», réplique encore çavaria. «Il est important que toute la société réagisse vigoureusement. Nous demandons à la N-VA de se distancer de tels propos et des excuses de M. Francken nous paraissent tout à fait indiquées.»

Bart De Wever prend ses distances mais refuse des excuses

Le président de la N-VA a pris ses distances lundi avec les déclarations du secrétaire d’État Theo Francken, mais ne les a pas condamnées et juge qu’elles ne doivent pas donner lieu à des excuses.

«Je ne pense pas que l’on doive présenter des excuses parce que l’on a une opinion, tout le monde peut avoir des opinions sur tout», a expliqué M. De Wever à la VRT. «Mais il s’agit ici de ce que dit le parti. Et ce que dit le parti à propos de l’identité sexuelle des gens, c’est qu’il ne peut y avoir d’obstacle dans une société libre au XXIe siècle».

M. Francken a suscité la polémique dimanche après un message publié sur Facebook.

«Les hommes qui se maquillent, qui portent de la lingerie, qui portent une sacoche, qui sont enceintes… Le monde tourne-t-il encore rond? Longue vie à l’homme ordinaire qui n’a pas besoin de toutes ces fadaises pour se sentir bien dans sa peau», a-t-il écrit en commentaire d’un article de presse sur la lingerie masculine.

Le secrétaire d’État a précisé son message, en expliquant qu’il ne s’opposait en rien à ce type de comportement et qu’il ne voulait nullement offenser la communauté «holebi» dont, dit-il, il défend les droits depuis longtemps. Le tollé ne faiblissant pas, il a finalement retiré son commentaire.

Ce retrait n’a toutefois pas suffi à calmer les esprits.