HUY

La Maison Près la Tour a-t-elle été vendue?

La Maison Près la Tour a-t-elle été vendue?

Il avait été question d’en faire un centre culturel. Mais le dossier n’a pas beaucoup avancé depuis la décision du conseil; -

La vente de la Maison Près la Tour, décidée il y a trois ans, inquiète un citoyen. Son interpellation sera relayée au conseil communal ce soir.

Il y a bientôt trois ans, fin 2015, le conseil communal de Huy votait la vente de la Maison Près la Tour, située dans le Vieux Huy, pour un euro symbolique. L’acheteur promettait un important investissement pour transformer la plus vieille bâtisse de la ville en un centre culturel. Une décision qui avait provoqué la colère de certains riverains, qui estimaient que la ville bradait son patrimoine. C’est finalement le ministre des Pouvoirs locaux et de la Ville de l’époque, Paul Furlan qui avait validé la décision, contre l’avis de son administration. Plus de 1000 jours plus tard, un riverain s’interroge du sort de la Maison Près la Tour et le conseiller de l’opposition Grégory Vidal (DéFIpourHuy) relaiera cette interpellation ce soir au conseil communal. «J’estime qu’il faut pouvoir répondre aux questions des citoyens, commente-t-il. Ce riverain s’interroge car aujourd’hui, aucun acte de vente et aucun bail emphytéotique ne sont enregistrés auprès de la Ville pour ce bâtiment.» Le conseiller attend ainsi une réponse de l’échevin du Patrimoine. «Si la vente a été exécutée, pourquoi n’a-t-elle pas été enregistrée et qui est l’acheteur? Dans le cas contraire, pourquoi n’a-t-elle pas été vendue et pourquoi la population n’est-elle pas au courant?»

Une procédure normale

L’échevin du Patrimoine Éric Dosogne répondra en détail ce soir au conseiller, mais il livre déjà les premiers éléments de sa réponse. «Il ne faut pas croire qu’on ne s’occupe pas de l’avancement de ce genre de dossier et il n’y a pas d’inquiétude à avoir, affirme-t-il. La bâtisse est actuellement sous compromis de vente et l’acheteur doit obtenir un certificat de patrimoine pour entériner la vente. Il dispose d’un délai jusqu’au 2 janvier 2019 pour l’obtenir et peut encore bénéficier d’un délai supplémentaire de 18 mois.» Éric Dosogne rappelle que l’administration wallonne a pris du retard dans la gestion du patrimoine et qu’il est normal que la vente ne soit pas encore réglée. «On tient à la réhabilitation du patrimoine de la ville de Huy, termine l’échevin. Il n’y a certainement pas lieu d’attaquer un projet de partenariat public-privé qui peut faire le bonheur de tous à Huy.»