D1A

Le premier point d’Eupen lui glisse entre les doigts après un penalty contesté

Le premier point d’Eupen lui glisse entre les doigts après un penalty contesté

Fin de match cruelle. Photo News

Eupen a mené, a perdu le fil du match, puis a recollé au score, avant de s’incliner en bout de course et en supériorité numérique.

Trois jours à peine après sa qualification pour les barrages de l’Europa League de football, La Gantoise, qui remontait en scène dimanche soir en clôture de la 4e journée de la Jupiler Pro League, s’est imposée 2-3 (mi-temps: 1-2) à l’AS Eupen à cette occasion. Ce voyage à travers toute la Belgique n’aura pas pour autant été de tout repos, puisqu’elle a été menée à la marque dès la 5e minute, terminé la rencontre à dix, et bénéficié in extremis d’un penalty qui lui a valu les trois points grâce à une intervention de l’assistance vidéo (VAR). L’équipe d’Yves Vanderhaeghe s’installe aux portes du top-6 avec 7 points.

Il ne fallait pas arriver en retard ou traîner à la buvette avant le match dimanche soir au Kehrweg. La joie des supporters de l’Alliance après l’ouverture du score par Yuta Toyokawa, bien servi comme de coutume par son capitaine Luis Garcia, qui tira hors de portée du gardien Lovre Kalinic dès la 5e minute, après avoir effacé Igor Plastun, a été de très courte durée.

Il n’a en effet fallu que quatre minutes aux Gantois pour complètement renverser la situation. Vadis Odjidja, qui a repris en demi-volée un dégagement de la tête de Silas Gnaka après un corner de Stallone Limbombe, a ainsi égalisé à la 7e.

C’est ensuite le Norvégien Sigurd Rosted qui sur un autre coup de coin, a anticipé devant Julian Schauerte pour marquer du crâne via la transversale, et donner l’avantage à son équipe (1-2, 9e).

Toyokawa pensait bien avoir égalisé à la 22e, mais Kalinic écarta brillamment son magnifique envoi. Hendrik Van Crombrugge a lui évité le pire pour Eupen en repoussant un violent envoi de Vadis à la 41e.

La Gantoise remonta sur la pelouse avec son jeune prodige canadien Jonathan David. Mais c’est Limbombe qui manqua la balle de break, que le portier eupenois détourna du menton au prix d’un K.-O. à la 50e. Toyokawa céda sa place à Éric Ocansey à la 66e. Kalinic se montra à nouveau décisif sur une tête de Danijel Milicevic (73e). Les Gantois se retrouvèrent ensuite à dix lorsque l’excellent Vadis écopa de son second carton jaune de la soirée après avoir accroché Cheick Keita à la 77e.

Luis Garcia qui hérita d’un ballon dévié par l’arbitre à l’entrée du rectangle, égalisa en mystifiant Kalinic via la tête de Plastun à la 84e (2-2).

On s’acheminait donc vers un partage quand sur intervention du VAR, les images visionnées par Lawrence Visser l’amenèrent à conclure que Jean-Thierry Lazare avait fautivement dévié un centre du bras. Penalty contesté, mais transformé par Birger Verstraete via les gants de Van Crombrugge: 2-3, score final.

L’AS Eupen qui l’aurait pourtant mérité, attend toujours son premier point, comme l’Excelsior Mouscron.