MOUSCRON

Dès ce lundi, on ne roulera plus aussi aisément sur les chées de Lille et Gand

Dès lundi matin, il ne sera notamment plus possible de vous rendre à la barrière d’Aelbeke en venant du garage Delbar.

Il y a une dizaine de jours, nous détaillions en nos colonnes les différentes phases d’un vaste chantier de réfection des chaussées de Lille et de Gand. Cette fois, nous y sommes!

Il nous semblait opportun de vous représenter la première phase de ce chantier du SPW. Dès ce lundi, ce sont deux tronçons distants que les ouvriers vont attaquer en même temps (uniquement la route et non les trottoirs).

De la frontière française au rond-point de la douane, ça roulera...

Premier pan où l’on grattera le sol sur quelques centimètres afin d’y plaquer un nouvel asphalte: depuis le bas de la chaussée de Lille, à la frontière, jusqu’au rond-point de l’ancienne douane. Durant le chantier, il sera toujours possible d‘entrer dans la ville en venant de la France mais pas l’inverse: il faudra passer par la rue des Douanes, à l’arrière du bloc, pour pouvoir repartir.

Bien qu’il ne soit pas si ancien, le giratoire a déjà bien été malmené par des accidents. Il aura donc aussi droit à sa cure de jouvence en deux jours, les 30 et 31 août.

La route sera refaite en une semaine chrono, avec une fermeture complète le dernier jour afin de poser un asphaltage uniforme et les marquages.

Chaussée de Gand: uniquement de la Flandre vers la France

Bien plus loin, c’est le tronçon entre le rond-point du garage Delbar et le garage Peugeot, à proximité de la barrière d’Aelbeke, qui sera aussi en chantier. Là, sur la chaussée de Gand donc, il sera toujours possible de venir de la barrière d’Aelbeke mais pas d’y arriver. Il faudra faire tout le tour via la rue de Menin… Au regard de la longueur de cette portion, la dernière nuit du chantier, la circulation y sera bloquée dans les deux sens afin d’asphalter uniformément la voirie et y placer les marquages.

Ce chantier-là sera bien plus long: un mois car ce sera un peu plus qu’une couche en surface qu’on ôtera. Le béton dans le sol est relativement endommagé et nécessite donc des réparations plus poussées.

La surveillance de chantier sera assurée par la société WILLEMEN INFRA NV (M.Tobe VERSTRAETE au 0476 953 363) qui se tient à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.