ORAGES

DIAPO | Plan communal d’urgence déclenché à Hamoir, camp scout évacué à Durbuy, des dégâts dans le Namurois

La Commune de Hamoir, en province de Liège, a déclenché la phase communale d’urgence après qu’une mini-tornade se soit abattue sur Comblain-la-Tour cette nuit. Les pompiers ont également mené une centaine d’interventions dans le Namurois à la suite des puissants orages. On fait le point sur la situation ce vendredi matin.

Un violent orage a provoqué des dégâts dans l’entité de Hamoir, en province de Liège, dans la nuit de jeudi à vendredi. Un scout a été blessé ainsi qu’une personne dans un camping, a indiqué Michel Legros (I.C), bourgmestre faisant fonction.

«En deuxième partie de nuit, les pompiers de la zone Hemeco ont été sollicités pour mener différentes interventions à la suite d’un orage très conséquent», précise le bourgmestre. Un envol de toiture est notamment survenu dans le village de Fairon et des arbres sont tombés en différents endroits à Comblain-Fairon.

Ces chutes d’arbres «ont entraîné plusieurs interventions avec des blessés potentiels», dont l’une dans un camp scout d’une trentaine de jeunes, ajoute Michel Legros. Une branche est tombée sur une tente du camp qui se déroule actuellement au «parc des Polonais». Un jeune a dû être hospitalisé d’urgence pour un poignet fracturé et le reste du groupe a été relogé.

Une personne a aussi été hospitalisée pour une fracture du bassin à la suite de chutes de branches et d’arbres au camping privé du Rocher de la Vierge. Des caravanes ont été sinistrées. Les occupants ont été rassemblés dans la cafétéria.

Le bourgmestre ff. de la commune de Hamoir, Michel Legros, le service des travaux ainsi que les secours et des bûcherons sont à pied d’œuvre depuis la deuxième partie de la nuit pour sécuriser les lieux touchés par la tempête qui s’est abattue sur la région. «Nous avions deux situations majeures. Nous nous sommes d’abord concentrés sur les zones où il y avait des blessés. (...) Les pompiers et les bûcherons ont dégagé les voies principales, les grands axes dans un premier temps. Cela fait déjà trois heures qu’ils y travaillent. Certes, elles ne sont pas encore très propres, il y a des petits branchages, des feuilles etc. sur les voiries mais elles ne sont plus obstruées par des troncs de plusieurs mètres ou des grandes branches empêchant toute circulation», a souligné le bourgmestre.

C’est désormais au tour des voiries secondaires d’être dégagées. Des orages, des rafales de vent, des trombes de pluie et des coups de tonnerre impressionnants, mais pas seulement: des grêlons ont également fait leur apparition vers 4h30. Des techniciens de la société d’électricité ORES sont également présents sur le territoire pour rétablir les coupures d’électricité dans certains quartiers.

Le niveau d’alerte jaune devrait être levé vers 10h00. «Nous allons faire le point avec les pompiers sur l’étendue des dégâts et des interventions avant de continuer. Nous agissons au plus vite», a-t-il conclu.

Une centaine d’interventions en province de Namur

Les pompiers de la zone Dinaphi ont été sollicités à près de 200 reprises dans la nuit de jeudi à vendredi en raison de puissants orages, a indiqué le porte-parole de la zone, Gilles Boonen.

Les premiers appels liés à ces orages ont eu lieu vers 2h10 et concernaient les communes de Walcourt et Florennes. «On a eu une centaine d’appels en très peu de temps pour des arbres sur des routes, des routes inondées, des avaloirs bouchés ou encore des parties de toiture arrachées. Le toit d’une habitation s’est même entièrement envolé à Walcourt. On peut parler d’une mini-tornade.»

Une seconde vague d’interventions a eu lieu vers 3h00 dans les communes d’Havelange, Ciney, Hamois, Dinant et Yvoir. «Il s’agissait plus d’arbres et de fils sur les routes et d’inondations», a encore précisé Gilles Boonen.

Certaines de ces chutes d’arbres et de fils électriques se sont produites sur des axes routiers comme la N4 à Ciney ou Emptinne (Hamois) et ont nécessité l’intervention rapide des pompiers.

Vendredi matin, les hommes de la zone Dinaphi étaient toujours à pied d’œuvre. Les orages n’ont par ailleurs fait aucun blessé.

À Beaumont, un chapiteau qui avait été dressé pour un mariage s’est également envolé.

La pluie et le vent ont été responsables de nombreux dégâts dans la commune de Mettet. Des dégâts de toiture, des corniches percées ou encore des routes inondées ont été constatés. De nombreux arbres sont également tombés sur les câbles électriques, précise le colonel.

À Mettet toujours, un cheval a perdu la vie, coincé dans son enclos inondé, tandis que des bus de l’entrepôt de Saint-Gérard n’ont pas su sortir directement vendredi matin à la suite d’arbres encombrant la route.

Un camp scout évacué à Durbuy

Les orages ont bien frappé la province de Luxembourg cette nuit. Une tempête s’est formée sur plusieurs villages de la commune de Durbuy. À 3h49 du matin, les tentes d’un camp scout à Izier se sont envolées. Les pompiers se sont rendus sur place, de même que deux minibus pour transporter les 77 personnes du camp dans une salle de Tohogne. Les jeunes sont âgés entre 6 et 12 ans. La mission était toujours en cours à 7h ce matin.

Le Condroz namurois touché

Dans le Condroz namurois, les orages ont aussi provoqué d’importants dégâts. Les éléments se sont déchaînés pendant dix minutes, vers 3 h du matin dans un couloir allant de Skeuvre à Havelange.

La drève du château de Skeuvre a souffert. On signale par ailleurs de nombreux arbres couchés, avec des conséquences sur l’approvisionnement en électricité de certains villages ou quartiers. Des équipes d’Orès sont à pied d’œuvre, aidées par les équipes d’ouvriers communaux.

À Emptinne, la ferme Gérard-Dawance a été endommagée. Deux toitures de dépendances agricoles ont été arrachées et un pignon abîmé.

La grêle a aussi abîmé les cultures de maïs et de betteraves, au grand désespoir des agriculteurs déjà touchés par la sécheresse.

La foudre sur une maison à La Hulpe

Lors des orages survenus dans la nuit de jeudi à vendredi, la foudre s’est abattue sur une habitation à La Hulpe et une inondation a été constatée à Ottignies, a-t-on appris auprès de la zone de secours du Brabant wallon.

Contrairement à d’autres régions du pays, le Brabant wallon a été peu touché par l’orage qui a traversé son territoire. Les pompiers wavriens sont néanmoins intervenus, vendredi matin vers 2h45, dans une propriété située le long de l’avenue Adèle, à La Hulpe, où une maison a été frappée par la foudre. Les dégâts sont limités.

Trois heures plus tard, les mêmes sapeurs ont été appelés dans l’allée de Clerlande, à Ottignies, où une maison a été affectée par une inondation.

 

Le ciel encore très nuageux en matinée

Les nuages seront encore très présents vendredi matin au sud-est du pays et de la pluie ou des averses orageuses pourront encore survenir par endroits, selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM). La perturbation quittera le pays vers l’Allemagne en fin de matinée. Des éclaircies apparaîtront au nord-ouest. Les maxima chuteront, atteignant 18 degrés en Hautes Fagnes et 23 degrés dans le centre, sous un vent faible à modéré de nord-ouest.

Durant l’après-midi, la nébulosité sera variable et le temps généralement sec. De larges éclaircies se développeront en soirée, avant un retour de la nébulosité en fin de nuit. Les minima ne dépasseront pas 9 degrés dans les Hautes Fagnes et 14 degrés à la mer.

La journée de samedi débutera sous le soleil mais des champs nuageux reviendront sur l’ouest, accompagnés d’un risque de faibles précipitations. Le ciel devrait par contre rester bien dégagé au sud du sillon Sambre et Meuse. Les maxima oscilleront entre 20 et 24 degrés.

Des champs de nuages bas s’étendront en basse et moyenne Belgique aux premières heures de dimanche. L’ensemble des régions devraient ensuite profiter d’éclaircies.