PHOTOS | Le feu d’artifice retardé à cause de voitures mal garées

Hier soir, le feu d’artifice du 15 août a démarré avec 45 minutes de retard, à cause de voitures mal garées qu’il a fallu déplacer…

Il est 22 h à Huy, ce mercredi. Des milliers de badauds attendent le départ du lancement du feu d’artifice du 15 août. Les minutes défilent. À 22 h 30, le spectacle n’a toujours pas commencé. Un retard dû à des voitures mal garées aux abords du pont de l’Europe d’où il est lancé cette année. Les dépanneuses doivent donc d’abord s’activer pour sécuriser la zone. Sur le coup de 22 h 45, soulagement parmi la foule qui s’impatiente, le show pyrotechnique démarre enfin.

En attendant, les rues adjacentes aux bords de Meuse, ou régnait la fête, ont été désertées par les fêtards qui, du fort aux quais, s’amassent pour admirer le spectacle offert par la Ville de Huy. Et concernant l’endroit d’où était tiré le feu, les avis sont partagés. «Je trouve que c’est mieux qu’il soit tiré du pont de l’Europe, car on a plus de place pour l’observer», trouvent les Hutoises Sophia et Elsa. Mais leurs papas respectifs ne sont pas tout à fait d’accord: «Depuis tout petit, on voit le feu tiré du fort, c’est une tradition, expriment Stéphane et Denis. Et puis, le décor est plus joli avec le fort, la collégiale.»

Le feu d’artifice se déroulait après une longue journée de festivités consacrées au traditionnel 15 août. Du quai du Batta à la Grand-Place, en passant par la foire, la fête battait son plein. Outre le village des confréries gastronomiques et la pré-inauguration, en musique, du nouveau bar à pâtes Signedengis (lire par ailleurs), toute une série d’animations avaient lieu en divers endroits du centre de Huy. Début de soirée, DJ Toum animait la grand-place mais c’est après 23 h que l’ambiance a atteint son paroxysme (après le feu d’artifice) et que les noctambules ont pu se déhancher sur les kicks et les claps de Mademoiselle Luna. Et dans les rues de la cité mosane, les badauds allaient et venaient entre les divers lieux-clés des festivités.

Et pour faire retomber la pression, entre deux chopes, l’ASBL La Hutoise proposait de l’eau gratuite tout au long de la journée et en soirée sur la place Saint-Séverin. «C’est important que les gens puissent boire de l’eau et s’hydrater sans avoir à mettre la main au portefeuille», motive Morgane Ciplet, de La Hutoise.

À lire aussi | Un aperçu du fitir bar à pâtes Signedengis