«Choquer c’est un détail. C’est plus important d’interpeller, faire réfléchir»

Denis Meyers préfère parler d’art urbain plutôt que de street art puisqu’il se pratique dans la ville au sens large.©Mathieu Golinvaux

L’art peut-il encore être transgressif en 2018? On a posé la question à Denis Meyers, artiste peintre et typographe belge.