CYCLISME

Lanterne rouge du Tour de France, Craddock roulera sur les Champs-Élysées avec une omoplate fêlée

Lanterne rouge du Tour de France, Craddock roulera sur les Champs-Élysées avec une omoplate fêlée

AFP

Malgré une chute sur la première étape du Tour de France, Lawson Craddock (EF-Drapac), lanterne rouge, sera finalement à l’arrivée sur les Champs-Élysées ce dimanche. Avec une omoplate fêlée... Et si le coureur américain était le «Supercombatif» du Tour?

On parle souvent de la lutte pour le maillot jaune, moins de ceux qui parviennent tant bien que mal à terminer dans les temps. Lawson Craddock, coureur américain de 26 ans de la formation EF-Drapac, est la lanterne rouge de ce Tour de France 2018, à 4h30 de Geraint Thomas.

Ce samedi, pour le contre-la-montre d’Espelette, 20e et avant-dernière étape du Tour, Craddock s’est élancé en premier sur les 31 kilomètres de l’étape. Et il a terminé son chrono, en pleurs, à la 127e position.

Pourquoi pleurait-il? Car son Tour de France a véritablement été chaotique, dès le départ.

Dans la toute la première étape, le 7 juillet, il chute dans la zone de ravitaillement à la suite d’un choc avec une spectatrice. Soigné sur le bord de la route, il termine l’étape bon dernier avec une plaie impressionnante à l’arcade sourcilière et une omoplate fêlée.

Lanterne rouge du Tour de France, Craddock roulera sur les Champs-Élysées avec une omoplate fêlée
AFP

Mais plutôt que d’abandonner, Craddock préfère s’accrocher à cette dernière place du classement, qu’il ne quittera jamais pendant ces trois semaines de course.

L’Américain s’est battu jusqu’au bout pour pouvoir rouler sur les Champs-Élysées ce dimanche. «J’aurais préféré ne pas être lanterne rouge. Mais être toujours dans la course est encourageant. Malgré la situation, je suis heureux d’avoir fait quelque chose qui me dépasse», a confié Lawson Craddock à ESPN.

Le titre de «Supercombatif» a été donné à l’Irlandais Dan Martin (UAE Emirates). Mais Craddock n’aurait certainement pas usurpé ce titre.

Un combatif au grand cœur

Sa fracture à l’omoplate lui avait fait craindre un abandon mais jamais le Texan, qui a hérité du dossard… 13 au départ, n’a voulu jeter l’éponge. Son courage et son abnégation à ne rien lâcher malgré une douleur incessante et des difficultés à s’accrocher, le coureur EducationFirst-Drapac est allé les puiser dans une cause qui lui tient à cœur.

Il s’est en effet lancé le défi de rester en course jusqu’à l’arrivée à Paris afin d’y verser chaque jour 100 dollars pour la rénovation du vélodrome où il a effectué ses débuts à Houston. Ce lieu a en fait été considérablement endommagé par l’ouragan Harvey en septembre 2017.

Craddock a également appelé le public au don. Ce dimanche, alors que l’objectif était de récolter 102.100 dollars, plus de 150.000 dollars ont été récoltés.