PARC NATUREL RÉGIONAL SCARPE-ESCAUT

Foodtroc: échanger ses fruits et légumes via internet

Foodtroc: échanger ses fruits et légumes via internet

Si vous avez des légumes et/ou fruits en surplus, cette plateforme pourrait vous intéresser... AFP

Lancée il y a quelques jours par le Parc naturel Scarpe-Escaut, la plateforme internet foodtroc vise à lutter contre le gaspillage alimentaire. Ell est née dans le Nord de la France mais s’adresse à tous, bien entendu...

Foodtroc est une toute nouvelle plateforme internet mise au point par le Parc naturel régional Scarpe-Escaut qui, dans le Nord de la France, voisine notre parc des Plaines de l’Escaut. Le principe est simple: il permet aux agriculteurs, mais aussi aux particuliers qui possèdent un potager, de donner ou d’échanger des fruits et légumes en surplus. Il est également possible d’inviter ceux et celles qui le souhaitent à venir cueillir à domicile.

Grâce à la toile, la plateforme ne se limite pas aux seules limites géographiques du parc naturel mais peut être utilisée par qui le souhaite quelle que soit la région ou le pays qu’il habite.

«La plateforme met tout simplement les donneurs et les demandeurs en contact, explique Emmanuelle Dubois, du Parc naturel Scarpe-Escaut, et les échanges sont gérés directement par les particuliers».

La création de cet outil est le fruit d’un triste constat: En France, chaque année, plus de 30% de la production agricole est jetée, cela, notamment, en raison du fait que certains légumes ne répondent pas aux normes esthétiques exigées par certains revendeurs. De plus, du côté des particuliers cette fois, quiconque possède un potager et/ou un verger, sait très bien qu’il se trouve immanquablement, à un moment donné, confronté à un surplus de production qu’il est difficile de consommer rapidement, voire de conserver.

Foodtroc a l’ambition de lutter ainsi contre le gaspi alimentaire. Un projet - soutenu par plusieurs pouvoirs publics de la Région Nord/Pas-de-Calais - qui s’inscrit dans une démarche plus globale liée au système alimentaire actuel. D’autres projets devraient prochainement voir le jour dans la foulée: un restaurant-potager zéro déchet, la mutualisation de la collecte de dons alimentaires et la création de véritables potagers en ville.

Des actions qui valent au Parc naturel régional Scarpe-Escaut d’être la seconde institution, après la Communauté d’agglomération du Douaisis, d’être labellisée «PAT» - Projet Alimentaire Territorial - des Hauts de France. Ce qui lui vaut une reconnaissance de la part du ministère de l’Agriculture.

Si le cœur vous en dit et si vous possédez chez vous des tomates, courgettes ou autres légumes dont vous ne savez que faire, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur la plateforme et commencer à troquer ou, tout simplement, à donner. Si vous êtes demandeurs de légumes frais et généralement bios, la plateforme vous intéressera également, bien entendu...

Pour rejoindre Foodtroc: https : foodtroc.lafabrique-pnrse.com/