FOOTBALL

Mercato: l’AC Milan pour décanter le transfert de Courtois au Real Madrid?

Mercato: l’AC Milan pour décanter le transfert de Courtois au Real Madrid?

- Reporters / DPA

Le dossier liant Thibaut Courtois au Real Madrid pourrait connaître un coup d’accélérateur grâce à un club italien.

Sans doute plus encore que celui d’Eden Hazard, le passage de Thibaut Courtois de Chelsea au Real Madrid est dans l’air cette semaine. Il est question d’une transaction entre les deux clubs tournant autour des 35 à 40 millions d’euros. Le gardien des Diables rouges, en fin de contrat et donc gratuit en 2019, pourrait quant à lui obtenir un salaire annuel de 13 millions par an, à en croire la presse espagnole.

Ce qui bloque, c’est que Chelsea attend de lui trouver un remplaçant. Il était question d’Alisson Becker mais le Brésilien de la Roma serait plus proche de Liverpool qu de Stamford Bridge. D’après Tuttosport, une autre piste mènerait à l’AC Milan. Les Rossoneri lorgneraient sur l’attaquant espagnol de Chelsea Alvaro Morata et les Blues aimeraient inclure Gianluigi Donnaruma, le dernier rempart du club lombard, dans la transaction. Reste à voir si Milan acceptera de céder son gardien international italien.

Sarri laisse faire sa direction

Présenté à la presse mercredi, le nouvel entraîneur de Chelsea, l’Italien Maurizio Sarri, a dit qu’il laisserait la direction du club décider elle-même de l’avenir de ses joueurs belges Thibaut Courtois et Eden Hazard. «Clairement on voudrait toujours conserver nos meilleurs joueurs», a dit l’ex-coach de Naples. «On va voir ce qui se passe sur le marché des transferts dans les jours à venir, mais je suis je crois l’un des rares entraîneurs que le marché des transferts ennuie.»

Sarri a estimé que Hazard était l’un des deux ou trois meilleurs joueurs en Europe et il souhaiterait le rencontrer. Appeler le joueur, actuellement en vacances, est inutile selon lui: «Un coup de fil sans les regarder dans les yeux ne me donnerait aucune certitude», a dit le technicien italien. «J’aimerais les rencontrer face à face, et j’aimerais qu’un joueur vienne s’entraîner quatre ou cinq jours pour que je me fasse une idée claire».