COUPE DU MONDE

Martinez s’interdit de jouer comme la France: «Ce ne serait pas très intelligent»

Martinez s’interdit de jouer comme la France: «Ce ne serait pas très intelligent»

«Mordicus, la Belgique restera joueuse.» Reporters / DPA

Le coach des Diables refuse de parler d’une défaite tactique. Il ne veut pas tirer de leçon de cette élimination en demi-finale.

L’interview-bilan de Roberto Martinez parue aujourd’hui dans Sport/foot Magazine lève un coin du voile sur les mois à venir chez les Diables. Si vous avez aimé le jeu développé par les Diables et si celui des Bleus vous a dégoûté, soyez rassurés: l’entraîneur veut continuer sur les bases jetées en Russie, et surtout pas changer ses plans parce que la France l’a battu sur un détail.

Quand la conversation arrive à cette fameuse demi-finale, le Catalan est direct dans son résumé du match: «On a perdu sur un corner. [...] Je vous aurais dit qu’on avait perdu la bataille tactique si on avait perdu sur une contre-attaque. Car la France était mise en place pour exploiter la vitesse de Mbappé, mais ce plan ne nous a jamais vraiment mis en difficulté.»

L’entraîneur des Diables estime que la France accepte de gagner avec une performance «plutôt moche» car elle reste marquée par sa défaite face au Portugal en finale de l’Euro. S’il envisage faire de même pour effacer la déception de Saint-Pétersbourg, certainement pas! «Ce ne serait plus la Belgique», pense le T1. «Je ne choisirai jamais cette option-là. Je pense que c’est notre façon de jouer qui a été mise en évidence, plus que notre participation aux demi-finales. Ce ne serait pas très intelligent pour les générations futures d’abandonner notre manière de jouer.»

Cette vision des choses pourrait se rapprocher de la tribune de Ben Arfa dans France Football. Pour les mêmes raisons que Martinez ne veut pas imiter la France, l’ancien international français souhaite que les Bleus changent leur fusil d’épaule et exploitent toutes leurs qualités techniques.