NAMUR

Un champ en feu à Spy: l’E42 rouverte

Quatre hectares d’un champ ont pris feu à Spy menaçant la station-service située le long de l’E42. Une partie de l’autoroute avait été fermée à la circulation. Celle-ci est désormais rouverte.

Mercredi vers 12h45, un feu de champ a ravagé quatre hectares de chaumes le long de l’E42 derrière la station-service de l’aire Spy. Vers 14h, la station était à nouveau accessible.

Un champ de blé fraîchement moissonné s’est enflammé d’une manière encore inconnue.

Le feu, attisé par un léger vent et nourri par une des pailles d’une extrême sécheresse, a rapidement pris de l’ampleur tout en menaçant la station-service autoroutière Total toute proche des lieux.

Les pompiers de la zone Val de Sambreville dirigés par le lieutenant Stéphane Falque se sont rendus sur les lieux avec deux autos-pompes, un véhicule tout-terrain et deux citernes. Le lieutenant a immédiatement pris la décision de couper toute alimentation en carburant des pompes, ce que le gérant a fait tout de go car la station était cernée par les flammes.

Les pompiers ont mis en action plusieurs lances à eau pour circonscrire le sinistre tandis que l’agriculteur creusait des sillons dans le champ pour y faire de coupe-feu et empêcher la destruction totale de sa récolte de paille.

Les policiers de Jemeppe sous la direction du commissaire Erwin Dassonville et de la police des autoroutes ont bouclé les lieux tant sur l’aire de rois de Spy que sur les voies de délestage menant à la station-service.

Par ce temps de canicule et d’extrême sécheresse, la prudence est de mise, lundi ce sont quinze hectares qui ont brûlé à Suarlée et un autre feu de champ de grande importance était signalé à Morialmé durant l’intervention de Spy.

 

Forêts: pour l’heure, pas de risque

Pour l’heure, malgré le temps chaud et sec, pas de mesures particulières prises en forêt, où l’exploitation forestière est au point mort. Les promeneurs sont invités à rester sur les chemins et sentiers. Interdit de les quitter, sauf en cas de force majeure, si le sentier est balisé pour une activité ou autorisation du propriétaire.

Un affichage, avec interdiction de passage peut toutefois être apposé en cas de risque d’incendie (pour une durée de 7 jours d’affilée). Dans les Hautes Fagnes, où le milieu est propice aux départs de feux, des interventions des pompiers ont déjà eu lieu dans les cantonnements de Malmedy et d’Elsenborn.

Par temps sec, les couches supérieures de la végétation peuvent rapidement prendre feu. Lors de longues périodes de sécheresse, c’est la tourbe qui peut se consumer. Les dégâts pour le milieu fagnard peuvent alors être dramatiques. Un simple mégot peut être source de catastrophe. D.W.

 

+ LIRE AUSSI VIDÉO | Un feu de broussaille dégénère près de Namur, un champ prend feu