Enjeux, présentation des listes...

Tournai

VIDEO | La rue des Bastions, à Tournai, est enfin rouverte

Longtemps fermée à la circulation, la portion de rue des Bastions comprise entre la chaussée de Bruxelles et l’entrée du centre commercial du même nom à Tournai, s’ouvre...enfin. Un chantier qui a connu un retard pour cause de terres polluées...

Alors que la nouvelle extension du centre commercial des Bastions s’est ouverte au public le 12 avril dernier, après trois ans de travaux, ce n’est que ce mardi que la rue des Bastions, dans sa portion comprise entre la chaussée de Bruxelles et l’entrée de la galerie, s’est rouverte à la circulation automobile.
D’aucuns se sont étonnés de voir que les travaux prenaient ici beaucoup plus de temps qu’il n’en fallut pour aménager les boulevards ou le carrefour de la chaussée de Bruxelles.

Si ce chantier a connu un certain retard, c’est notamment parce qu’il a fallu mettre en place une procédure particulière pour évacuer les terres de déblais dont les analyses ont démontré qu’elles étaient polluées.
Pourquoi plus ici qu’ailleurs ?
« Sans doute en raison d’une urbanisation plus dense à cet endroit », explique l’échevin des travaux, Armand Boite.

D’autre part, il faut savoir que ce chantier n’était ni directement dirigé par le SPW, ni directement par la ville, il s’agissait en réalité de travaux imposés à Wereldhave Belgium dans le cadre de la délivrance du permis d’urbanisme visant précisément la construction de la nouvelle extension commerciale.
En clair, il s’agissait ici d’un chantier "privé", certes supervisé par les autorités publiques, mais avec les aléas que l’on peut rencontrer dans ce type d’entreprise.

Tout est désormais rentré dans l’ordre puisque la portion de voirie entièrement réaménagée, a été ouverte ce mardi à la circulation. Attention, uniquement dans le sens chaussée de Bruxelles-Bastions.
Impossible donc de déboucher sur la première en venant des Bastions et ce, pour d’évidentes raisons de sécurité.

Des pistes cyclables ont également été finalisées sur et aux abords du site. Dans la portion de rue des Bastions précitée, elles sont visualisées par un simple marquage au sol alors que dans le prolongement de celle-ci, vers la rue Jean-Baptiste Moens, elles sont réalisées en site propre au moyen d’un asphaltage de couleur rouge.